Khalil, le fils de Abbas Lamsaadi flingue Mahjoubi Aherdane

Publié le par Karim El Maghribi

Dans une série d’interviews publiées dans des sites d’actualité, qui ont suivi l’entretien publié par la revue Maroc Hebdo, Khalil Lamsaadi, a tiré à boulets rouges sur Mahjoubi Aherdane (né probablement en 1921) et descendu en flammes certaines passages de son dernier livre « Mémoires 1942 à 1962».

Le fils unique du fondateur de l’armée de libération, assassinée par balles le 27 juin 1956 à Casablanca par trois individus, comme s’est consigné dans le rapport d’enquête de l’époque, a affirmée que l’ancien ministre de la défense- et plus tard des PTT- n’a jamais été (comme il ne cesse de le claironner) l’un des premiers membres l’armée de la libération mais qu’il a rejoint cette organisation, « fondée par le Docteur El Khatib, Abdellah Senhaji et son père Abbas Lamsaadi », beaucoup plus tard. L’interviewé affirme également que Aherdane qui a été admis à l’école militaire de Meknès pour être nommé à sa sortie Caïd de Oulmès, après avoir servi dans les rangs de l’armée française, n’a jamais été non plus le fondateur du Mouvement populaire avec le Dr El Khatib en 1957 ! Lequel parti a été fondé, affirme Khalil Lamsaadi, par Mbarek El Bekkaï et Lahcen Lyoussi, en 1958, et ce pour servir de contrepoids aux tentatives hégémonistes du parti de l’Istiqlal, précise-t-il.

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article