Maroc : La raffinerie Samir cherche sauveur désespérément

Publié le par Abdelkarim Chankou

Jamal Ahmed Mohamed Ba-amer

Après le scandale du profit warnings fait par le Groupe, lors de l’annonce en mars 2009, qui a secoué la place financière et le flou qui a entouré cette affaire, la raffinerie de Mohammedia (60 km au sud de Rabat) que dirige depuis 2004 le saoudien-yéménite Jamal Ba-amer, annonce en début de semaine du 2 mars un autre « avertissement sur résultats » pour 2014 qui risque de faire plus de dégâts que le premier dans les milieux financiers et surtout chez les nombreux créanciers de la filiale marocaine du Groupe saoudien de droit suédois, Corral Petroleum Holdings AB, propriété du saoudien-éthiopien Mohamed Hussein Al Amoudi. D’autant que dans la place on commence à se poser des questions sur l’authenticité de ces profits warnings (1). Résultat : le cours de la Samir ne cesse de dégringoler alors que son ratio endettement est de quatre fois son capital ! Une situation qui inquiète les banques qui craignent que la partie industrielle de la raffinerie ne dépose le bilan à tout moment. D’autant que la société, achetée par Corral en 1997, ne fait presque plus de raffinage depuis ces 5 dernières années, préférant miser sur la distribution en s’engouffrant dans un segment déjà très concurrentiel, ce qui n’a pas manqué de mécontenter les distributeurs. Bref la raffinerie que Ba-amer dirige en tandem avec sa « secrétaire particulière », Mme Hind Kably, la majorité des cades supérieurs ayant quitté une société passée en un temps record du statut d’usine productive à celui d’épicerie, ne cesse de ficher la trouille à ses créanciers et à ses banques qui ne veulent plus la soutenir sauf si elle augmente son capital, une condition que Ba-amer continue d’ignorer jusqu’à ce début de semaine où il  multiplie les rencontres pour  attirer un fonds d’investissement dans son tour de table. Une tâche des plus difficiles pour une entreprise qui vient d’annoncer une perte record de 3,4 milliards de dirhams en 2014 et dont aucun acheteur ne veut même pour 400 millions de dirhams, et qui de surcroît recourt à l’achat du pétrole volé à l’Irak (2) !

(1) Le profit warnings ou avertissement sur résultats sont les termes utilisés pour désigner l'avertissement émis par une entreprise pour alerter les actionnaires sur de mauvais résultats. Cela signifie que les prévisions et les objectifs préalablement fixés ont de grandes chances de ne pas être atteints et que le cours du titre associé à la société en question va inexorablement baisser.

(2) Selon sune source bien informée, au sein des cercles du pouvoir voix ne cachent pas leurs regrets que la Samir (la Société Anonyme Marocaine de l'Industrie du Raffinage) soit vendue à Corral Petroleum qui après l'avoir exploitée jusqu'à la corde cherche maintenant à s'en débarasser.

 

Article lié :

Confidentiel : Le saoudien-yéménite Jamal Ba-amer joue les courtiers de Midroc au Ghana

http://chankou.over-blog.com/2015/03/confidentiel-le-saoudien-yemenite-jamal-ba-amer-joue-les-courtiers-de-midroc-au-ghana.html

Publié dans Focus

Commenter cet article

Raghni 08/08/2015 17:46

Samir vole les banques vole les surestaries vole Sgs contrôle des navire vole les Stés qui ont travaillé et non payes à ce jour

Samir n'a pas le droit de porter plainte avec tous ces problèmes accumules

Nous demandons de débloquer brous ces dossiers aux tribunaux et donner à chacun ce qu'il fait
Une Sté a travaillé samir refuse de payer
Cette loi est fauce

Nous demandons de donner aux Stés marocaines ce qu'ils ont réclame
Samir n'a pas le droit de suspendre les Stés marocaines c'est de l'argent vole au Maroc
Samir n'est pas l'un raffineur mais un charlatan

Aucun directeur de la samir n'est capable de répondre à nos revendications
Les directeurs samir actuels n'ont aucune formation pour faire le raffinage

Nous sommes prêts à montrer cette absence qualité travail et contrôles unités

Raghni 08/08/2015 17:34

Coral n'est ni un ancien armateur ni un grand industriel
Si on analyse sa fortune on notera beaucoup de choses vol et escroqueries

Vol des dividendes

Pourquoi samir a exporté une grande part du Maroc bénéfice de 2013 alors que elle présente à l'état de fausses déclarations

Tout est facile à mettre à jour

Un peu de patience nous mettrons sur table toutes les richesses voles et vendus

Samir vole les terrains et crie les brut coûte cher

Raghni 08/08/2015 17:15

Samir est plongé dans un bac de fuel oil
Samir a volé tout le patrimoine et tous les terrains svp tous les biens ex Samir ex svp
Samir a volé les dividentes du personnel Samir des 4 années vol manifeste par des rapports confiés à des organismes non habiletés à travailler les dossiers raffinerie

Nous sommes prêts à reprendre tous les dossiers des arrivages pétroliers et donner une situation claire à l'état pour secouer la Samir
Toues les opérations réceptions ventes et arrivages sont à vérifier

Ainsi on montrera les fautes sur les déclarations de dépôt douane et les coulages sur les arrivages et on mettrera a jour les fausses déclarations

Dieu a voulu mettre de l'ordre

Vive le roi du Maroc

La mise à jour de la samir est ainsi entre les mains de la justice

Raghni 07/08/2015 21:38

Au départ corail a été analyse par un audit et a donné un résultat
En signalant. Que cette Sté ne doit pas être être admise pour l'achat de la raffinerie
Samir a jeté tous les cadres svp et Samir
Et à profite de l'absence de l'énergie

Raghni 08/08/2015 17:27

Samir est entre les mains des marocains

Samir a volé aussi bien les armateurs que les assurances
Nous mettons au courant l'état de vérifier les variations et les paiements à l'assurance

Samir à purge et vole l'état
Il est temps de donner ces opérations à des experts marocains pour mettre à jour tous les virements faux et sanctionner samir avec ses dossiers faux

Nous demandons à l'état de nommer les experts marocains ayant travaillé plus de 35 ans dans les unités de production

Samir est entre les mains de la justice
Vive le roi que Dieu le protège

Raghni 07/08/2015 21:33

Corail a acheté la Samir pour son patrimoine
Corail est en train de détourner le problème
Coût de pétrole et ainsi de suite
Coral Samir a écarté tous les contrôles que l'état a organisé à savoir le suivi mois par mois trimètre par trimes
Ainsi Samir s'est enrichi enormem

Karim El Maghribi 08/08/2015 07:22

Intéressant Merci !