André Azoulay et Mustapha Saha rendent hommage à Haïm Zafrani

Publié le par wakeupinfo.fr

Cérémonie-hommage à Haïm Zafrani par André Azoulay et Mustapha Saha (Titre d'origine)

 

Le grand penseur Haïm Zafrani, a su dire plus fort que les autres la profondeur, la complexité, la richesse et l’exemplarité de l’histoire du Maroc, a affirmé M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi.

Haïm Zafrani, né à Essaouira en 1922 et décédé à Paris en 2004, est l’un des hommes emblématiques de la profondeur de l’histoire du Royaume, a souligné, M. Azoulay, lors d’une cérémonie organisée dimanche à Paris en hommage à la mémoire de ce spécialiste de la culture sépharade et des relations entre Juifs et Arabes, décédé en 2004, mettant en exergue le parcours exceptionnel de cet intellectuel, historien, anthropologue et sociologue.

Après avoir rappelé son engagement militant, sa rigueur et son honnêteté intellectuelle, ainsi que son attachement à sa marocanité, M. Azoulay a relevé que les travaux de cet infatigable explorateur de la mémoire judéo-arabe ont contribué au développement d’un judaïsme humaniste et de modernité qui rejette la pensée unique.

 

Il a également indiqué que Zafrani, qui a des origines juives, berbères et arabes, a eu la capacité de mettre en valeur, à travers ses travaux, « la richesse de nos identités et de notre histoire », rappelant qu’il avait commencé à enseigner dès l’âge de 17 ans.

Cet originaire d’Essaouira a aussi réussi à faire « la synthèse d’une histoire qui a su être moderne avant les autres », a-t-il encore dit.

M. Azoulay a, d’autre part, annoncé la création durant le printemps 2016 à Essaouira d’un centre dédié à la relation entre l’Islam et le judaïsme qui sera baptisé du nom de Haïm Zafrani.

Pour sa part, le sociologue marocain Mustapha Saha (1), à l’initiative de cet événement-hommage, a souligné que Haïm Zafrani est sans conteste l’historien et le penseur référentiel de la diversité structurelle et de la pluralité culturelle, constitutives de la société marocaine depuis ses origines. "Infatigable explorateur de la mémoire judéo-arabe, Haïm Zafrani n’a eu de cesse, tout au long de son existence et de ses recherches scientifiques, de retourner aux sources pour fonder la mémoire du futur, de remonter le fleuve de la connaissance jusqu’à sa naissance, d’explorer ses multiples ramifications créatives de savoirs, de techniques, d’expressions littéraires et artistiques, de pratiques culturelles, ancestrales, interactives, redynamisées au fil des temps, étonnamment adaptatives aux courants des époques et aux transformations historiques", témoigne Mustapha Saha.
 
                                  Infatigable explorateur de la mémoire judéo-arabe

Pour le sociologue marocain, par ailleurs artiste peintre et poète, Haïm Zafrani a accompli une œuvre prolifique et impressionnante dont les maitres mots sont la rigueur intellectuelle, scientifique et éthique, une rigueur associée à la vigueur investie dans sa réalisation pendant un demi-siècle, avec une ténacité tranquille
                                
Dans son ouvrage "Haim Zafrani, penseur de la diversité marocaine", qui a été présenté à cette occasion, Mustapha Saha, relève qu’au-delà de la reconnaissance publique, des distinctions académiques, des sollicitations internationales, intervenues sur le tard, Haïm Zafrani a mené, jusqu’au bout, une existence de chercheur imperturbable et d’explorateur inébranlable de la diversité culturelle marocaine

Tout au long de son existence, rappelle le le sociologue marocain, Haïm Zafrani a poursuivi un seul but, celui d’exhumer et de restituer aux générations présentes et futures, un capital historique exceptionnel et un patrimoine culturel bimillénaire en grande partie méconnu et sous-estimé

Cet ouvrage démontre que Haïm Zafrani a établi l’ancienneté de la judéo-berbérité et de la judéo-arabité de la civilisation marocaine sur des preuves matérielles irréfutables, sur des traces archéologiques de l’époque romaine, ainsi que sur des textes datés et authentifiés.

Cette rencontre a été en outre l’occasion de rappeler que le Maroc a été à travers l’histoire une terre de tolérance exceptionnelle et de cohabitation entre les religions et de souligner la parfaite intégration de la communauté juive dans le Royaume.

Historien franco-marocain spécialiste de la culture sépharade et des relations entre Juifs et Arabes, Haïm Zafrani a écrit une quinzaine d'ouvrages et plus de 150 articles sur le judaïsme en terre d'Islam, en particulier au Maroc.

Docteur ès lettres et sciences humaines et docteur en études orientales, Haïm Zafrani était notamment membre de l’Institut des hautes études sémitiques au Collège de France, du comité de parrainage de la revue "Horizons maghrébins" et membre correspondant de l’Académie du Royaume du Maroc. Il a dirigé le Département de langue hébraïque et de civilisation juive à l'université de Paris-VIII, dont il est devenu professeur émérite.
IH/NL---BI (MAP)
(1) Le sociologue et poète Mustapha Saha vient de publier un livre intitulé “Haïm Zafrani, penseur de la diversité marocaine”, en hommage à ce grand intellectuel marocain.

Publié dans Hommage

Commenter cet article