Maroc : Moulay Hafid Elalamy, un ministre businessman anti-libéralement libéral !

Publié le par Abdelkarim Chankou

Le Maroc renforce ses mesures protectionnistes pour « protéger les aciéristes nationaux contre la hausse des importations de fer à béton, dont les prix à l'international ont fondu de moitié en une année. » Mais ce protectionnisme décrété par le département de Moulay Hafid Elalamy ? le libéral qui fait passer parfois ses affaires personnelles avant l’intérêt public ne concerne pas seulement le fer à béton utilisé dans l’immobilier mais aussi l’acier employé dans l’industrie, particulièrement l’automobile, un secteur très cher au ministre Moulay Hafid Elalamy (MHE). En effet MaghrebSteel, en grande difficulté depuis 2012, est le premier concerné par ces clauses de sauvegarde visant la protection de l’aciérie locale. L’aciériste se prépare à courte échéance de livrer à Renault Maroc près de 70.000 tonnes d’acier par an. Donc si l’on comprend bien, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique (ce qui ne l’a pas empêché se payer Facebook) veut faire d’une « bière » deux coups : d’une part, augmenter le taux d’intégration de Renault Maroc qui est actuellement en dessous de 30 % en l’alimentant en acier usiné localement, et de l’autre calmer un géant mondial de l’acier, en l’occurrence ArcelorMittal qui co-détient, à parts égales, avec la Société nationale d’investissement (SNI) depuis 2006, environ 65 % de la Société nationale de sidérurgie (Sonasid), autre sidérurgiste local en difficulté et concerné par ces mesures de sauvegarde. Qui connaît le gréant ArcelorMittal ne devrait pas ignorer qu’il plie bagages dès que le marché ne fonctionne plus en sa faveur, or cette éventualité le ministre MHE n’en supporterait pas les conséquences, lui qui a fait de l’industrialisation accélérée du pays son cheval de bataille… C'est le 28 décembre 2015 que le ministère de MHE avait décidé de proroger pour les trois prochaines années la mesure de protection dont bénéficient la Sonasid et Maghrebsteel. Et c’est curieusement ce même jour que le magazine parisien Jeune Afrique Jeune Afrique a diffusé une interview du ministre businessman (qui admire son homologue français Emmanuel Macron) où il a déclaré entre autres que « Le Maroc a fait le choix d’une économie ouverte et libérale et tous les investisseurs étrangers y sont les bienvenus » !

Cheval de bataille

MHE se contredit-il ou confond-t-il libéralisme et protectionnisme ? Il est vrai que les mesures antidumping sont prévues dans les accords de l’OMC. Mais-ce qu’il y a vraiment dumping dans le secteur de l’acier au Maroc ? Sachant que l’on ne parle de dumping que quand « une entreprise exporte un produit à un prix inférieur à celui qu'elle pratique normalement sur son propre marché intérieur ». Comment savoir alors que les exportateurs étrangers qui inonderaient le Maroc d’acier le lui vendent à des prix inférieurs à ceux pratiqués dans leurs pays respectifs ? En attendant de savoir, une chose est sûre. Les industriels locaux qui recourent à des matières premières d’importation en boudant celles produites sur place ne le font pas toujours pour des histoires de sous mais parfois aussi pour des raisons liées à la qualité du produit. Quand on sait que l’un des points faibles des voitures Dacia fabriquées au Maroc par Renault est la tôle (que l’ont peut couper avec un rasoir) l’on comprend mieux pourquoi Renault est tenté par l’acier importé. «Nombre d’entreprises nationales attribuent leurs difficultés commerciales au dumping pour cacher leurs insuffisances notamment en matière de qualité alors qu’en réalité leur problème est justement la qualité de leurs produits qui sont très en deçà des standards requis », explique un spécialiste du Management de la qualité.

Publié dans On en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fanny 09/03/2017 13:00

Bonjour
Remerciez-moi cet grand Homme marabout à qui je lui dois beaucoup de respect et je ne sais pas comment le remercier pour tout ce qu'il a fait pour moi. Pour vous parler un peu de ma vie, je tiens à vous dire que ce marabout n'a pas besoin de votre argent avant de changer votre malheur au bonheur voici mon histoire chère frère et sœurs je suis marié depuis 10 ans par d'enfant, nous l'avons cherché partout négatif mon mari est renvoyé de son travail et tout est mélangé plus rien ne marche et par d'enfant et mes belles-familles ont décidé de se divorcer avec à leur enfant et cela est fait et je vivait seule sans mari sans enfant un jour sur l' internet, j'ai lu un témoignage de ce grand marabout kabirou et je me suis dit, on ne sais jamais de le tenter voire, je vous jure mes frères et sœurs il y a les faux, mais aussi les vrai voici un et je ne vais rien vous dire de plus mon mari est revenu à la maison et je suis enceinte aujourd'hui si vous avez un problème n'importe qui vous tiens à Cœur n'hésitez pas à le contacter sur ce mail:maraboutkabirou@outlook.fr où le contacter sur 00229 98749607

Kartikeya Sharma 10/10/2016 14:26

You have a real ability to express your thought and the way you represent your views in this article.

Karim El Maghribi 11/10/2016 18:10

Thank's for your reply