Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Maroc/Histoire : 30e jour depuis l'enterrement du résistant Simon Lévy

Publié le par A.C. & albayane.press.ma

http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Photos/2009/20090202-p-El-Ktiri.jpg

Le résistant Tahar Ahfoud, grand nationaliste et figure de proue de la lutte contre la colonisation, est décédé mardi [22 novembre 2011 : ndlr], à Casablanca.


Un communiqué du haut commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, fait savoir, que le défunt, qui a inscrit son nom en lettres d'or dans l'histoire de la lutte contre l'occupant, a adhéré aux réseaux secrets de la résistance à Casablanca en intégrant la cellule «Omar Skalli».


Le défunt, né en 1925, a participé à plusieurs opérations de résistance et s'est distingué pas son courage, son abnégation et son dévouement au service de la nation qu'il n'a cessé de défendre durant toute sa vie.

 

Aujourd'hui mercredi 28 décembre, Mustapha El Ktiri (Photo), le Haut commissariat aux résistants, a pris la bonne décision d'honorer la mémoire du défunt Ahfoud lors d'une émouvante cérémonie à Casablanca.

 

Reppelons qu'un autre résistant marocain, Simon Lévy, a été enterré à Casablanca depuis 30 jours et un office religieux en sa mémoire est prévu demain jeudi 29 décembre au Temple/Slat "Beth El", rue Jaber Ben Hayane, à Casablanca, à partir de 19h00 GMT.

 


 


Publié dans In Memoriam

Partager cet article

Repost 0

Les Juifs Français peuvent désormais reprendre leurs anciens noms de famille

Publié le par harissa.com

Article | ven, 23/12/2011 - 23:45

 

 

Les juifs Français autorisés à réclamer leur ancien patronyme

 

Les citoyens français qui veulent reprendre leur nom de famille juif d'origine ont remporté une victoire mercredi, lorsque pour la première fois, le ministère de la Justice leur en a donné sa permission. Suite à cette décision, un Mr Bouché pourra redevenir Mr Weill et un Mr Didier Mr Landesman.

 

"Jusqu'à présent nous ne pouvions pas reprendre notre ancien patronyme", a déclaré Céline Masson, l'un des leaders de "La Force du Nom", un groupuscule juif qui fait du lobbying sur le gouvernement. "Mais maintenant nous avons obtenu cette permission pour deux cas, qui ont été autorisés à reprendre leur nom, et beaucoup d'autres sont à venir."

 

Les patronymes juifs peuvent être difficiles à prononcer ou orthographier dans certaines langues. Pire, ils peuvent exposer leurs porteurs à être reconnu comme juif par la population, c'est l'une des raisons pour lesquelles en France - et dans de nombreuses autres parties du monde - la plupart des juifs ont changé de nom, de Léon Trotsky (Lev Davidovitch Bronshtein) à Lenny Bruce (Leonard Alfred Schneider).

 

"Il y avait aussi le traumatisme de la shoah", a déclaré Masson.


"Beaucoup voulaient oublier que les révisionnistes affirment que la shoah n'a jamais existé, et ils ne voulaient pas que leurs enfants aient honte d'eux. Mais maintenant que les juifs se sentent en sécurité, ils veulent réafficher leur identité."

 

Toutefois, en France, ceux qui ont voulu cesser de cacher leur identité juive pour afficher leur judéité au grand jour se sont heurtés à un obstacle : la loi ne permet pas de reprendre un nom que l'on a soi-même changé, ou que ses ancêtres ont changé.

 

Le groupuscule "La Force du Nom" avait demandé au ministère de la Justice l'année dernière de modifier cette loi, attendant une réponse au plus tard pour octobre 2010.

 

"Cependant la lenteur de la bureaucratie française et un processus de jurisprudence ont retardé la décision", a déclaré Masson. "Mais maintenant nous avons enfin réussi."

 

Elle affirme que 10 autres personnes qui veulent reprendre leurs noms de familles anciens sont actuellement sur la liste d'attente, certains ayant décidé de le faire contre la volonté de leurs parents.

 

"L'un d'eux n'a découvert qu'il était juif que lorsque sa grand-mère est morte", dit-elle.

 

"En regardant le certificat de décès, il a vu que son nom était différent du sien. Son père était contre son changement de nom mais il a dit vouloir léguer son nom à ses enfants."

 

Curieusement, Masson, dont le père a changé son nom de "Hasan" en "Masson" quand il s'est installé en France venant d'Afrique du Nord, et qui a consacré beaucoup de son temps à se battre pour que d'autres changent leur nom, n'est pas elle-même sur cette liste d'attente.

 

"Mon père serait plutôt pour ne pas le changer", dit-elle, "et je ne voudrais pas le faire sans sa permission."

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Gouvernement Benkirane : Laenser « ministre de l’état civil » ?

Publié le par Abdelkarim Chankou

http://magharebia.com/cocoon/awi/images/2009/07/30/090730Feature1Photo.jpg

 

Si l’information se confirme et que l’actuel Secrétaire général du Mouvement populaire, une formation politique d’extraction amazigho-rurale, est nommé ministre de l’Intérieur du premier gouvernement marocain, dirigé par un islamiste, ce serait la preuve que le département  « Eddakhilya », surnommé la « mère des ministères »,  depuis  mars 1979 quand feu Driss Basri s’en est chargé jusqu’à novembre 1999, est revenu  à sa dimension normale pour ne pas dire banale.


On imagine déjà et aisément la tête que feraient  les centaines de cadres de ce ministère logé sans complexe l'ancienne résidence du général Lyautey à Rabat. Habitués depuis toujours à des ministres technocrates ou des politiques ayant quitté la politique, ils se demanderaient certainement ce qu’adviendrait de leur carrière et avenir sous la tutelle d’un chef de parti qui plus a été classé 6e avec 32 sièges lors des élections législatives du 25 novembre dernier.

 

Mais « no fear » ! comme dirait un British « pur sang froid. » Si Laenser enfile la djellaba du ministre de l’Intérieur il n’enfilerait pas pour autant le costume du premier flic du Royaume.

 

Et pour cause ! La constitution rénovée prévoir la création  d’une superstructure  sécuritaire du nom du Conseil national de sécurité. Composé de membres représentant les divers organes de sécurités du pays, DGED, DGST, DGSN, Forces auxiliaires... en plus de bureaux de renseignement de l’Armée et de la Gendarmerie royale, le CNS, dépendant directement du Roi,  aura pour mission de superviser le volet sécurité du Royaume en s’attribuant par la même occasion un bon pan jusqu’au-là dévolu au ministère de l’Intérieur. C’est donc une sorte de ministère dépouillé réduit à gérer  l’état civil et les collectivités locales dont héritera M. Laenser.

 

Et même ! Si l’ancien ministre d’Etat du gouvernement sortant n’avait pas un lien-du moins indirect- avec la mouvance du puissant triumvirat Mahjoubi Aherdan/Feu Abdelkrim Khatib et Lahcen Lyoussi (ce dernier ayant été ministre de l’Intérieur du premier gouvernement de Si Bekkay Ben M’barek Lahbil (07 décembre 1955 - 25 octobre 1956, son non n’aurait jamais circulé avec persistance pour succéder à Moulay Taïeb Cherkaoui qui, probablement, présidera le CNS.

Publié dans Focus

Partager cet article

Repost 0

Activités culturelles au Parc des Sciences à Grenade

Publié le par Karim El Maghribi

Esta Navidad disfruta de las actividades que te ofrecemos en el Pabellón al-Andalus y la Ciencia, en el Parque de las Ciencias de Granada

Los colores culturales de Marruecos - Exposición de Fotografía

Los colores culturales de Marruecos. Exposición de fotografía

Sala Ibn al-Jatib, Pabellón al-Andalus y la Ciencia
Del 15 de diciembre de 2011 al 8 de enero de 2012

Paseo por las manifestaciones artísticas de Marruecos, a través de esta exposición que se encuentra estructurada por colores.

Leer más

Taller de color

Taller de color

Talleres didácticos Pabellón al-Andalus y la Ciencia
27 y 28 de diciembre de 2011

Los niños aprenderán estos contenidos a través de una amena exposición de imágenes y de ejercicios prácticos que tienen como objetivo aumentar las capacidades en el arte de la aplicación del color según los principios y reglas cromáticas del zellij

Programación de actividades "Navidad con Ciencia 2011"

 

Navidad con CienciaTalleres didácticos Pabellón al-Andalus y la Ciencia
Del 26 de diciembre de 2011 al 8 de enero de 2012

Programación extraordinaria de talleres para todas las edades:
Aromas andalusíes, cuentacuentos, taller de ábaco, taller de barro, taller de mosaico, taller de restauración

Leer mas

 

 

 

 

 

Ce Noël est une occasion pour  profiter des activités culturelles présentées  au Pavillon al-Andalus et la Science au  Parc des Sciences de Grenade

*

 Couleurs culturelles du Maroc
 15 décembre 2011 au 8 Janvier  2012
Salle Ibn al-Jatib, Pavillon Al Andalus et la Science
 Les couleurs symbolisent et représentent les valeurs d'une culture et sont donc une partie essentielle de l'essence d'un pays. Cette exposition se décline  autour des couleurs : Rouge, utilisé au Maroc dans la tapisserie ;  Or, largement utilisé  lors des mariages et des fête ; Blanc, typique des populations du nord et Vert, utilisé  pour des motifs religieux…

 

*

Atelier de  Couleurs

 La couleur, la théorie et  l’harmonie des couleurs. Les enfants apprennent ce contenu à travers une exposition ludique d’images et d’exercices qui visent à accroître les capacités  dans l'art d'appliquer la couleur selon les principes et les règles de zelliges …

 Salle Ibn al-Khatib/Hall d'al-Andalus et la Science.
 27 et 28 Décembre
 Heures d'ouverture: 11:00 h et 12:30 h
 Durée: 45 minutes
 En collaboration avec Innovarte

*

Calendrier des activités « Noël avec la Science 2011 »

Atelier de senteurs  andalouses
Lavande, menthe, fleur d'oranger, jasmin, etc.

Apportez à la maison des arômes d'al-Andalus.
Chaque jour à 16:00 h
Durée: 30 minutes

Publié dans Culture

Partager cet article

Repost 0

Exposition à Grenade : Un voyage photographique à la mémoire du royaume andalou

Publié le par Karim El Maghribi

LAndaluci

 

Cette exposition organisée par la Fondation El Legado Andalusi avec Alma de Grenada (l’âme de Grenade) et  Milenio de reino de Granada (Millénaire du royaume de Grenade) ambitionne de refléter la culture du Royaume de Grenade, principalement à travers son patrimoine bâti, qui devient ainsi  le personnage principal d’une mise en scène qui recrée l'action de personnages imaginaires qui peuplent ces espaces.


Centre des expositions  CajaGranada Puerta Real,

Acera Del Casino, 7. Grenade, Espagne.

Du 18 décembre 2011 au 19 février 2012.

Publié dans In Memoriam

Partager cet article

Repost 0

Hanane Oulaillah-Jazouani remporte le 1er prix du concours international « Une mer de mots »

Publié le par aufaitmaroc.com

http://www.euromedalex.org/sites/default/files/imagecache/in_node/page/00072.jpg

Dernière mise à jour : 18/12/2011 à 10:59

Le jury international du concours littéraire “Une mer de mots”, organisé par l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) et la Fondation Anna Lindh (*), a décerné le premier prix de l’édition 2011 à la Marocaine Hanane Oulaillah-Jazouani, pour son récit “Le cadenas”.

 

 

La casablancaise Hanane Oulaillah-Jazouani, 30 ans, a remporté le premier prix de l’édition 2011 du concours littéraire “Une mer de mots”, organisé par l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) et la Fondation Anna Lindh; un concours adressé aux jeunes écrivains (de 30 ans maximum) résidant dans l’un des 43 pays de l’espace euro-méditerranéen.

Un jury international composé par la critique littéraire Elisabetta Bartuli (Italie) et par les écrivains Najwa Barakat (Liban), Jamila Hassoun (Maroc), Pere Antoni Pons (Espagne) et Alfredo Zucchi (Italie), -le gagnant de l’édition 2010-, ont en effet choisi Le cadenas, récit écrit par Hanane Oulaillah-Jazouani.

Le cadenas raconte les vicissitudes endurées par Khalid, un homme d’une cinquantaine d’années, appelé à participer à une table électorale durant la première journée des élections vraiment démocratiques et nettes d’un pays venant de sortir de 50 ans d'une dictature contrôlée par un autocrate nommé Ali.

Le deuxième prix a été remporté par Ilija Djurovic, âgée de 21 ans, originaire du Monténégrodont le récit s’intitule THC and LCD, tandis que le troisième est revenu à Gintare Laurinaviciuté, Lituanienne de 17 ans avec Playing Democracy or A Girl from the Room Republic.

Les prix ont été remis lors d’une cérémonie organisée à Barcelone le 28 novembre dernier à l’Institut d’Estudis Catalans en présence d’une vingtaine de jeunes de pays du pourtour de la Méditerranée et qui, selon le jury, ont rédigé les meilleurs récits parmi les 165 présentés à cette quatrième édition du concours de contes et nouvelles.

Sur le thème de la citoyenneté active

“Une mer de mots”, qui entend contribuer à la promotion du dialogue entre les peuples et au partage des connaissances et de l’expérience vécue par différentes traditions locales et internationales, a été axé pour son édition 2011, sur le thème de la citoyenneté active (participation, démocratie et citoyenneté) en raison de la proclamation de l’année 2011 en tant qu’Année européenne des activités de volontariat.

“Le concours invite à écrire des contes et nouvelles qui évoquent le progrès personnel et social et l’effort de construire des sociétés fondées sur la justice, l’égalité et l’inclusion, pour que s’y expriment les différentes sensibilités et réalités vécues par les jeunes de la région euroméditerranéenne”, explique le site de l'IEMed: “Dans cette perspective, nous espérons donc susciter la création de récits littéraires -fondés sur la réalité ou sur la fiction-, qui parle d’expériences diverses relatives à la participation, la citoyenneté et la démocratie.”

 

(*) Fondation que préside M. André Azoulay qui a présidé lundi dernier le lancement d'un Master d'études euroméditerranéennes Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales-Ain Sebaa  (Casablanca-Nord).

Publié dans On en parle

Partager cet article

Repost 0

Marche turque sur l'Elysée

Publié le par AFP

http://asbarez.com/App/Asbarez/eng/2010/11/Sarkozy-Erdogan.jpg

 

Deux délégations turques, l'une regroupant des parlementaires, l'autre des entrepreneurs, ont entamé lundi une visite à Paris afin de tenter de prévenir l'adoption d'une loi sanctionnant la négation du génocide arménien et qui menace sérieusement les relations franco-turques.


Conduits par Volkan Bozkir, président de la commission des Affaires étrangères de la Grande assemblée nationale de Turquie, des députés turcs se sont rendus au Parlement français et ont aussi vu l'opposition socialiste.


"Ils m'ont fait valoir la position des parlementaires turcs, tous unis sur cette question" et "le ressenti qu'aurait le vote de la proposition de loi auprès de la population turque et les dégâts qu'elle pourrait provoquer dans la relation franco-turque", a déclaré à l'AFP Axel Poniatowski, président de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française.


"Je leur ai fait valoir l'état d'esprit de l'opinion française, la position de la majorité présidentielle, le fait que le génocide arménien ne soit toujours pas reconnu au sein de la nation turque posait un vrai problème", a ajouté ce député UMP (majorité), en évoquant des positions "assez éloignées".


En dépit des menaces turques de conséquences "irréparables" pour les relations entre Paris et Ankara, qui accuse le gouvernement français d'arrières-pensées électoralistes, l'examen de la proposition de loi est toujours prévu jeudi à l'Assemblée nationale. Cet ordre du jour doit être confirmé ou modifié mardi.


Mardi, la délégation rencontrera Jean-David Levitte, conseiller diplomatique du président Nicolas Sarkozy, et le chef de la diplomatie de ce dernier, Alain Juppé.


La délégation économique turque a rencontré de son côté la présidente du patronat français, Laurence Parisot, des responsables de chambres de commerce ainsi que le président d'Axa Henri de Castries pour les inciter à user de leur influence sur les responsables politiques français.


"Si cette loi passe, il y aura beaucoup de dommages et conséquences pour les deux pays", a prévenu dans une conférence de presse lundi soir le patron de l'Union des Chambres de commerce et des Bourses de Turquie (TOBB), Rifat Hisarciklioglu.

A l'heure actuelle, 960 entreprises françaises ont des activités en Turquie et "rien qu'en 2011, 90 nouvelles compagnies françaises se sont implantées" dans le pays, a tenu à rappeler M. Hisarciklioglu.


Comme exemple de conséquences économiques possibles, il a cité de futures commandes d'Airbus par Turkish Airlines ou les investissements massifs prévus par le gouvernement turc dans l'énergie, "secteur dans lequel les entreprises françaises ont beaucoup d'expérience".


A ses côtés, Ümit Boyner, la présidente du patronat turc, TUSIAD, a dénoncé "une utilisation de la politique dans un contexte populiste en France". "Tous les cinq ans cette question revient avant les élections" pour obtenir les voix des Français d'origine arménienne, a-t-elle regretté.


Pour les Arméniens et la France, l'Empire ottoman a orchestré un génocide qui a fait 1,5 million de morts. La Turquie reconnaît jusqu'à 500.000 morts, victimes selon elle des aléas de la Première Guerre mondiale et non d'un génocide.

 

 

Photo : N. Sarkozy reçoit le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan sur le perron de l'Elysée (Archives)

Publié dans Polémique

Partager cet article

Repost 0

Les lauréats du Prix du Journalisme engagé Lorenzo Natali 2011

Publié le par enpi-info.eu

http://enpi-info.eu/img/news/p-020055-00-30h.jpg

Les médias au service de la démocratie, du développement et des droits de l'homme: le Prix Lorenzo Natali récompense 17 journalistes remarquables

09-12-2011

 

 

Le Prix Lorenzo Natali a été décerné hier à dix-sept lauréats du monde entier pour leur travail journalistique remarquable dans le domaine du développement, des droits de l’homme et de la démocratie, lors d'une cérémonie de remise des prix organisée à Bruxelles.Lesdits lauréats ont été choisis parmi plus de 1 300 participants.
 
Le commissaire européen en charge du développement Andris Pielbalgs a déclaré à propos des lauréats :  « La bonne gouvernance, les droits de l’homme, la démocratie et la liberté des médias constituent des conditions essentielles au développement social et économique.L’Europe est résolue à promouvoir ces valeurs dans le monde entier, mais reconnaît que la contribution des médias est nécessaire pour que tous les citoyens puissent faire entendre leur voix et que les faits soient retracés avec exactitude ».
 
« De par leur engagement et leur professionnalisme, les lauréats du Prix Lorenzo Natali 2011 sont parvenus à atteindre les citoyens et à nous rapporter des histoires humaines édifiantes et des réalités de terrain, » a ajouté le commissaire.
 
Le Grand Prix a été décerné au journaliste danois de la télévision, Tom Heinemann (photo), pour son documentaire télévisé sur le microcrédit, qualifié « de brillant exemple de journalisme d'investigation d'envergure internationale. Tom Heinemann a remis en cause des idées préconçues et démystifié ce qu'il appelle lui-même le mythe du microcrédit en tant que solution universelle à la pauvreté. » 
 
Cette année, le Prix pour le Monde arabe et le Proche-Orient a récompensé un journaliste irakien pour son article sur les mutilations génitales féminines dans le   Kurdistan.Le deuxième prix a été décerné à un journaliste de Bahreïn pour un article sur les mauvais traitements infligés aux travailleurs domestiques et le troisième prix à une     journaliste turque pour son article sur les problèmes de santé dont souffrent les travailleurs qui blanchissent les jeans au sel.    L’année dernière , une journaliste égyptienne et deux journalistes marocains avaient été récompensés. 
 
Dans la catégorie Europe, les lauréats de cette édition sont des journalistes du Royaume-Uni, de Belgique et d’Espagne.  
 
Parmi les autres thèmes couverts par les lauréats, retenons le microcrédit, le viol punitif et la double vie des homosexuels en Afrique, le ratio des sexes en Inde, la traite des enfants, la sorcellerie, l’esclavage…
 
En tout, des prix ont été décernés pour un montant total de 60 000 euros, les lauréats du Grand Prix, du Prix spécial de la télévision et du Prix spécial de la radio et le premier prix de chaque catégorie régionale recevant un chèque de 5 000 euros et les 2ème et 3ème pour les catégories régionales respectivement 2 500 et 1 500 euros.
 
Le Prix en est à sa vingtième édition.La Commission souhaite ainsi récompenser les journalistes qui exercent leur métier dans des conditions souvent difficiles et célébrer la manière dont le journalisme peut être une source de changement positif et de développement ainsi que le moteur de la démocratie et des droits de l’homme.
 
La liste complète des lauréats et de leurs articles et reportages télévisés ou radiodiffusés se trouve sur ce site Web à la rubrique Lauréats .
 
 
Pour en savoir plus
 
 
Prix Lorenzo Natali   – site Internet
 
Cérémonie de remise des prix – photothèque 
 
 

Publié dans Médias

Partager cet article

Repost 0

Les EDD 2011 sous le signe du Printemps arabe

Publié le par Karim El Maghribi

Forum agenda

December 15, 2011

08:00 - 09:00
  Welcome coffee  
09:00 - 10:30
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  Opening Ceremony  
11:00 - 12:45
Copernicus Science Centre, Auditorium A
Democracy - Transition Experience How to Share Transformation Experiences
Democracy - Transition Experience
11:00 - 12:45
Copernicus Science Centre, Auditorium B
Development Effectiveness - South-South Cooperation South-South and Triangular Cooperation: Competition or Complementarity for Development Effectiveness?
Development Effectiveness - South-South Cooperation
11:00 - 12:45
Copernicus Science Centre, Auditorium C
Democracy Democracy 3.0
Democracy
13:00 - 13:30
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  Press Conference - Minister Krzysztof Stanowski and Commissioner Andris Piebalgs  
13:30 - 14:15
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  Aid in the G-20 World  
14:00 - 15:00
Copernicus Science Centre, Planetarium
  Photo Contest 'Lens on Development' - Award Ceremony  
14:30 - 16:15
Copernicus Science Centre, Auditorium A
Agenda for Change - Human Rights Agenda for Change, Season I - Human Rights and Development: Mixing the Families?
Agenda for Change - Human Rights
 
14:30 - 16:15
Copernicus Science Centre, Auditorium B
Democracy - Development Effectiveness Aid Effectiveness and Accountability
Democracy - Development Effectiveness
14:30 - 16:15
Copernicus Science Centre, Auditorium C
Agenda for Change The Power of the Private Sector in the Development Process
Agenda for Change
15:30 - 18:00
Copernicus Science Centre, Planetarium
  Humandoc International Film Festival - Award Ceremony  
16:30 - 18:15
Copernicus Science Centre, Auditorium A
Democracy - Development Effectiveness Can we use Aid to Promote Democracy?
Democracy - Development Effectiveness
16:30 - 18:15
Copernicus Science Centre, Auditorium B
Development Effectiveness - Local Governance Spotlight on Decentralisation: Strengthening Local Governance & Accountability Mechanisms
Development Effectiveness - Local Governance
16:30 - 17:30
Copernicus Science Centre, Auditorium C
Right to Development Supporting Change Through Advocating More Power to Women
Right to Development
 
18:30 - 18:50
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  Special Address - H.E. Mohamed Beji Caid Essebsi, Interim Prime Minister of Tunisia  
18:50 - 19:15
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  Keynote Closing Address - Jose Manuel Barroso, President of the European Commission  
19:15 - 22:00
  Reception  

December 16, 2011

08:00 - 09:00
  Welcome coffee  
09:00 - 16:30
  Pacific Connections - Seminar and Films, full day programme  
09:00 - 10:45
Copernicus Science Centre, Auditorium A
Civil Society Democratic Ownership After Busan: The Role of Parliaments and Civil Society
Civil Society
09:00 - 10:45
Copernicus Science Centre, Auditorium B
Civil Society Beyond 2015 - A Citizen Driven Agenda
Civil Society
09:00 - 10:45
Copernicus Science Centre, Auditorium C
Human Rights The Human Rights based Approach to Development - Experience from the Right to Adequate Housing
Human Rights
11:00 - 12:45
Copernicus Science Centre, Auditorium A
Democracy Agenda For Change, Season II - Democracy in Practice: Confronting Tough Issues
Democracy
11:00 - 12:45
Copernicus Science Centre, Auditorium B
Central Asia - Democracy - Human Rights Central Asian Awakening
Central Asia - Democracy - Human Rights
11:00 - 12:45
Copernicus Science Centre, Auditorium C
Food security How to Prevent Another Famine in the Horn of Africa: the Role of the European Union in Building Resilience
Food security
13:00 - 13:30
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  Special Address - H.E. Mustafa Mohamed Abdul Jalil, Chairman of National Transition Council of Lybia  
13:30 - 14:00
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  The Global Development Vision and Priorities of the Mexican Presidency of the G-20  
14:15 - 16:00
Copernicus Science Centre, Auditorium A
Agenda for Change Modernising European Development Policy
Agenda for Change
14:15 - 16:00
Copernicus Science Centre, Auditorium B
Democracy Moving Beyond Electoral Democracies
Democracy
14:15 - 16:00
Copernicus Science Centre, Auditorium C
Human Rights Migration, Development and Human Rights - Towards a Changing Paradigm in EU Development Policies
Human Rights
14:30 - 15:30
Copernicus Science Centre, Planetarium
  Posthumous Award Ceremony for Mr Adam Świerczyński, co-founder of the Polish Centre for International Aid  
16:15 - 18:15
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  Press Conference of the European Parliament  
17:00 - 18:15
Copernicus Science Centre, Auditorium A
  Closing Ceremony  
18:15 - 21:30
  Reception  

 

Les Journées européennes du développement 2011 se tiendront à Varsovie, capitale de la Pologne

Publié dans Evénement

Partager cet article

Repost 0

André Azoulay reçoit l’Olivier d’Or du « Pax Medicalis » 2011

Publié le par Abdelkarim Chankou

Azoulay3.jpg.gif

Lors d’un colloque qui a regroupé d’éminentes personnalités  des mondes, diplomatique, médiatique, culturel, sociologique et religieux dont André Azoulay, Alexandre Adler, Leïla Babes, Ghaleb Bencheikh, Jean Daniel, Leïla Shahid, Daniel Shek, Faouzi Skalli et Serge Telle, le conseiller de SM Mohammed VI, André Azoulay, s’est vu décerner l’Olivier d’Or du « Pax Medicalis », au titre de la quatrième édition. Dont le thème du débat fût « Promesse et défis de la renaissance arabe : Un nouveau rendez-vous pour la Paix ? »

 

La cérémonie de remise du Prix qui vient s’ajouter à longue liste de Prix obtenu par André Azoulay en reconnaissance de son militantisme inlassable pour la paix depuis le début des années 1970,  s’est déroulée, le samedi 3 décembre, lors d’une grande soirée de gala, à Menton, aux environ de Nice.

 

Le Prix « Pax Medicalis » est né il y a 10 ans quand un groupe restreint  de médecins a eu l’idée d’inviter à ses réunions des médecins israéliens et palestiniens que « le contexte géopolitique ne permettait pas de se connaître.

Publié dans Dialogue des cultures

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>