La Libye, le Maroc et les F16

Publié le par Karim El Maghribi

Le Maroc n’est plus le seul allié militaire des Etats-Unis au Maghreb. La Libye l’est devenue aussi. Fini ce temps où le président Reagan traitait le colonel Kadhafi de « chien du Moyen-Orient ».  Et fini aussi ce temps où les relations entre le Maroc et la Libye étaient tumultueuses. Depuis  le début de la décennie en cours, Rabat et Tripoli se sont rapprochés  tellement que leurs diplomaties respectives agissent de concert sur les grandes questions arabes et internationales et la nomination  de Moussa Koussa, le patron des services secrets libyens, qui connaît bien le Maroc, à la tête du ministère des affaires étrangères de Jamahirya va accélérer ce rapprochement. On murmure même que le colonel ne serait plus hostile au projet d’une base militaire américaine en Afrique, précisément au sud du Maroc. 

 

Mieux : l’héros de la révolution du 1er Septembre serait prêt à payer totalement ou en partie les 24 chasseurs F 16 Block 50/52 que le Maroc a commandé au Pentagone il y a deux ans. D’ailleurs ce contrat qui pèse quelque deux milliards et 400 millions de dollars (avions plus les équipements et le service) semble prêt d’aboutir. Récemment un groupe d’officiers marocains des Forces Royales Air s’est rendu pour un stage dans la base aérienne de Lake qui est l’une des plus grandes bases pour F16 en Arizona ; puisqu’elle peut accueillir 180 appareils de ce type. Le déplacement des militaires marocains n’étaient pas uniquement dictée par des besoins de les  familiariser  avec l’environnement du F 16 mais également  pour recueillir les éléments de base pour la construction prochaine d’une base aérienne au Maroc sur le modèle de celle de Lake mais en plus petit.

 

Aujourd’hui même et conformément aux hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d'Etat-major général des Forces Armées Royales, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l'Administration de la Défense Nationale, M. Abderrahmane Sbaï, a reçu, à Rabat, le sous-secrétaire adjoint des forces aériennes américaines, chargé des affaires internationales, M. Bruce S. Lemkin. Lequel a également été reçu à l'Etat-major général des FAR, par le général de corps d'armée, M. Abdelaziz Bennani, Inspecteur général des Forces Armées Royales et Commandant la zone sud, indique un communiqué de l'Etat-major général des Forces Armées Royales.

 

Les entretiens entre les deux responsables ont porté essentiellement sur la coopération militaire entre le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d'Amérique et les voies et moyens pour la développer davantage, ajoute la même source de Rabat.

 

M. Bruce S. Lemkin  qui effectue, du 1er au 3 avril, une visite officielle au Maroc, dans le cadre de la coopération militaire bilatérale entre le Royaume et les Etats-Unis d'Amérique, devrait examiner avec ses hôtes le contrat des F16 et le projet d’une base américaine au Maroc dans l’optique d’un  rôle du Maroc au sein de l’OTAN en pleine restructuration.

 

 

Photo : Le sous-lieutenant Hanae Zarouali, premier officier pilote femme dans les Forces Royales Air (été 2007)

Publié dans Confidentiel

Commenter cet article