Israël se tourne vers l’Inde et la Russie

Publié le par Karim El Maghribi

Même si le contrat d’aide militaire américaine à Israël d’un montant de 30 milliards de dollars sur 10 ans signé en été 2008, c’est-à-dire quelque semaines avant l’annonce officielle de la crise financière, ne semble pas  menacé par la nouvelle administration Obama qui commence à importuner sérieusement le gouvernement Netanyahu au sujet de la création d’un Etat palestinien, l’Etat hébreu n’attendra pas que ça se gâte avec son premier allié  pour scruter d’autres sources de coopération civile et militaire en attendant que le nuage Obama passe comme un nuage d’été.

 

Israël se tourne donc avec deux pays sûrs. D’abord la Russie avec laquelle les relations sont candidates à plus de réchauffement dans les prochaines semaines  maintenant que les juifs israéliens d’origine russe sont devenus la 3e force politique du pays et la colonne vertébrale du gouvernement de droite dirigé par Benjamin Netanyahu. Puis l’Inde dont le statut  de grand pays neutre permet d’avoir des relations commerciales étroites avec Israël sans gêner personne, surtout dans le Monde arabe.

 

Ainsi le fait qu’Israel Aerospace Industries (IAI) et Rafael aient remporté le plus gros contrat de leur histoire en Inde, ces industriels militaires publics vont fournir à cette plus grande démocratie du monde, des missiles de type Barak 8 (photo) ainsi que des systèmes radars pour un montant de 1,4 milliard de dollars, n’est pas un fruit du hasard.

 

En contrepartie, le pays de Ghandi lancera un satellite espion israélien ce 20 avril, comme l’a annoncé hier mercredi 8 avril une source du ministère indien de la Défense.

 

D’un autre côté la Russie accepte d’acheter ses premiers drones (avions téléguidés sans pilotage humain) à Israël pour 50 millions de dollars, après avoir échoué à faire produire correctement ces engins de haute technologie par ses propres industriels, a affirmé avant-hier mardi le journal russe Kommersant.

 

En échange, Israël fermera les yeux sur la vente de Moscou à Damas de chasseurs de type MIG-31, modèle années 1980.

Publié dans Stratégie

Commenter cet article