Barcelone 2010 pour mettre l’UPM sur les bons rails

Publié le par Avec Mohamed Chakkor

Dans un entretien à l’agence MAP en marge d'une rencontre avec les représentants des grands médias Catalans [Notamment El Periodico et La Vanguardia], espagnols et internationaux, M. André Azoulay a esquissé les grandes lignes d’un Forum qui aura lieu à Barcelone au cours du printemps  2010.

Le Conseiller de S.M. Mohammed VI et président de la Fondation Anna Lindh pour le dialogue des cultures a souligné que ce Forum des représentants de la société civile (appartenant à 43 pays membres de l'UPM) va lancer un vrai débat sur le processus de Barcelone. 

« Il va permettre aux prescripteurs d'opinion, aux acteurs de la vie associative et aux universitaires ainsi qu'à tous ceux qui réfléchissent ou agissent sur le contenu du partenariat euro-méditerranéen de se retrouver pour faire entendre leurs attentes et leurs évaluations aux Etats et aux gouvernements. », a dit M. Azoulay qui est aussi membre du Comité stratégique du Conseil culturel de l’UPM. Et d’ajouter quel la « Fondation Euroméditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures que j'ai l'honneur de présider dispose d'un réseau de 2.500 ONG dans les 43 pays membres de l'UPM. »

La Fondation Anna Lindh a mis en place un programme de trois ans comprenant plusieurs objectifs stratégiques : permettre à l'UPM de combler certaines lacunes du processus de Barcelone, impliquer la société civile dans le projet de l'UPM pour lui conférer plus de légitimité et enfin réfléchir pour un partage meilleur des richesses.

« Il s'agit de la Feuille de Route de la Fondation Anna Lindh », a indiqué M. Azoulay.

Le choix de Barcelone pour abriter ce Forum de la Société civile des pays membres de l'UPM s'explique par le fait que Barcelone est la ville qui a vu naître le partenariat euro-méditerranéen (Processus de Barcelone en 1995). De plus c'est à Barcelone que siège le secrétariat général de l'UPM, a relevé le Conseiller du Souverain.

La rencontre de M. André Azoulay avec les représentants des grands médias catalans, espagnols et internationaux, jeudi [21 mai]  à Barcelone, a eu lieu peu avant la tenue d'un déjeuner-débat organisé par la Fondation Tanja, qui œuvre pour la consolidation de l'entente et la convivialité entre l'Espagne et le Maroc, plus particulièrement entre le Royaume et la Catalogne.

« Ce déjeuner-débat, très productif et très créateur, nous a permis de faire un tour d'horizon très large à la fois du partenariat Maroco-espagnol et Maroco-Catalan », a indiqué M. Azoulay.

Cette réunion a été également l'occasion d'aborder la crise économique et financière mondiale.

« Cette crise qui doit être aussi appréhendée comme une opportunité pour faire bouger les lignes traditionnelles du partenariat, nous impose encore plus de responsabilité pour davantage de partenariat voire un partenariat différent  et nous incite aussi à bouger les lignes et à revisiter le périmètre de nos partenariats et de nos responsabilités communes. Car, ensemble il y a certainement un potentiel de vivre et de faire face à cette décélération économique et financière mondiale différemment. » a souligné le Conseiller du Roi qui est également membre du comité d'honneur de la Fondation Tanja.

Ce déjeuner-débat sur les « perceptions du Maroc depuis la Catalogne », a été rehaussé par la présence remarquée notamment de l'ambassadeur du Maroc en Espagne, M. Omar Azziman, lui aussi membre du comité d'honneur de la Fondation, du président du Parlement catalan, Ernest Benach, de l'ancien président du gouvernement autonome Catalan, Jordi Pujol, des Directeurs des Médias Catalans, ainsi que d'autres personnalités catalanes et espagnoles.

La Fondation Tanja, qui œuvre pour la consolidation de l'entente et la convivialité entre l'Espagne et le Maroc, plus particulièrement entre le Royaume et la Catalogne, avait annoncé en mars dernier à Barcelone la tenue d'une série de rencontres de haut niveau tout au long de l'année 2009 pour consolider l'entente et la convivialité entre l'Espagne et le Maroc.

L'objectif de ces rencontres de haut niveau est de montrer aux Catalans et aux Espagnols une autre image du Maroc. Un Maroc engagé sur la voie de la modernité où existe une société ouverte et engagée et où les femmes sont libres et émancipées, souligne-t-on du côté de la Fondation.

Par ailleurs, le séjour de M. Azoulay dans la capitale de la Catalogne a été mis à profit par des contacts et des entrevues de ce dernier  avec plusieurs personnalité catalanes.

Ainsi M. André Azoulay, a eu, le jour même à Barcelone, des entretiens avec le président du gouvernement autonome de Catalogne, M. José Montilla.

Les entretiens entre les deux hommes ont été axés sur les relations entre le Maroc et la Catalogne, depuis le partenariat économique jusqu'au partenariat culturel.

Le Conseiller du a eu également des entretiens avec le maire de Barcelone, M. Jordi Hereu, au cours desquels la question de la crise économique et ses répercussions sur la communauté marocaine de Catalogne a été abordée.

La rencontre de M. Azoulay avec le maire de Barcelone a également porté sur les dispositifs mis en place pour gérer cette crise et limiter ses dégâts et ses répercussions sur la communauté Marocaine de Catalogne.

Les discussions entre MM. Azoulay et Hereu ont porté aussi sur le Forum des représentants de la société civile des pays membres de l'UPM qu'organisera la Fondation Anna Lindh au printemps 2010 à Barcelone.

Ce même sujet a été abordé par M. Azoulay lors de sa rencontre avec le directeur général de l'Institut Européen de la Méditerranée (Iemed), M. Senen Florensa.


Photo : Remise du Prix de la Fondation Trois Cultures à l’occasion  de son 10e anniversaire le 10 mars 2009 à Barcelone. Le prix a été remis par Manuel Chaves González Président du Conseil de l'Andalousie, et André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté le Roi du Maroc. Au centre les deux primés : Robi Damelin et Mazen Faraj, respectivement représentants israélien et palestinien du Cercle des Parents-Forum des familles (CPFF) israéliennes et palestiniennes.

Publié dans Focus

Commenter cet article