Festival Gnaoua d’Essaouira : 12 ans et toutes ses cordes

Publié le par MAP

Essaouira, 26/06/09 - Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde a acquis ses lettres de noblesse et atteint sa vitesse de croisière, a affirmé M. André Azoulay, conseiller de SM le Roi et président fondateur de l'association Essaouira-Mogador. 

La 12e édition de cette fête de la transe, de la fusion et du partage est celle de la maturité et offrira aux festivaliers et aux mélomanes des moments exceptionnels, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP.

La légitimité, la qualité et la force acquises par ce rendez-vous musical l'ont placé sur la voie de l'irréversibilité qui fera que « nos enfants et nos petits enfants pourront être eux aussi envoûtés par le festival et en goûter le bonheur et le plaisir », a encore souligné M. Azoulay.

Et d'ajouter que cette manifestation se distingue par l'ambiance festive, qui se renforce d'année en année, la sérénité et une certaine alchimie particulière « qui fait que les gens sont naturellement heureux d'être là, de vivre quelque chose de singulier, de très rare et qui exprime ce que le Maroc a de plus riche et de plus authentique ».

En témoigne, a-t-il poursuivi, le fort intérêt qu'il suscite chez ceux qui viennent d'ailleurs et qui immédiatement, se réapproprient ce qui fait la force et la beauté de ce festival.

« On va entendre des sons, des voix et des formations qu'on ne peut rencontrer ensemble nulle part ailleurs », a-t-il dit, citant notamment la fusion attendue, samedi, entre l'un des plus grands groupes de jazz, l'orchestre allemand de la WDR, l'icône du rai Cheb Khaled et le grand maâlem gnaoui Hamid Kasri.

« Ce sera sûrement un moment inédit, un concert d'exception », a-t-il annoncé, soulignant au passage la « personnalité et l'originalité du festival et sa capacité à fédérer et à faire fusionner les musiciens ».

M. Azoulay a rappelé que cette grande aventure a démarré en1992 avec la visite de SM le Roi Mohammed VI, alors prince héritier, à Essaouira lors de la célébration du 40e anniversaire du tournage du film Othello d'Orson Welles en présence d'un gotha de stars mondiales du 7e Art notamment.

Cette journée fut historique particulièrement pour les Souiris qui s'en rappellent toujours, a souligné M. Azoulay, mettant l'accent sur les retombées de cette manifestation sur la cité des Alizés.

Durant cette semaine, l'activité économique et commerciale et de services (télécommunications notamment) connaît un pic inégalable, a-t-il expliqué, rappelant qu'Essaouira qui ne comptait que 12 Hôtels au moment du lancement du festival se retrouve forte de 229 établissements d'hébergement (hôtels, Riads et autres) alors que le nombre des restaurants est passé de 10 à 100.

Cette fête de la musique du monde est organisée cette année du 25 au 28 juin sous le Haut patronage de SM le Roi.


Publié dans Evénement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article