Sale temps pour Apple Technologies

Publié le par Avec AFP

Les tics des NTIC. Après les PC portables dont les batteries s’enflamment sans prévenir, le téléphone Blackberry qui peut se transformer en mouchard, voici venu le temps des iPod et des iPhones dont les écrans explosent ou prennent feux en blessant leurs usagers ! Les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sont-elles devenues sources de danger ? Peut-être que oui, peut-être que non ?

Mais toujours est-il que l'écran d'un téléphone iPhone a blessé récemment un adolescent français à l'œil. Cette première pour l'appareil ainsi que des incidents similaires ont été rapportés avec les baladeurs numériques iPod, selon une chaîne de télévision américaine.

Marie-Dominique Kolega, médecin à Aix-en-Provence, et mère du jeune homme de 18 ans qui a reçu dans l'œil un débris de verre de l'écran du téléphone, a indiqué mercredi qu'elle se réservait le droit de porter plainte contre son fabricant Apple.

Selon elle, l'appareil de l'amie de son fils « s'est mis à grésiller, diffusant un bruit de friture », avant de se fissurer et de « projeter en l'air » des morceaux de l'écran cassé.

« Il y a eu plus de peur que de mal, mon fils n'a pas eu l'œil crevé », a-t-elle dit à l'AFP.

Il s'agit du premier cas rapporté d'incident mettant en cause un iPhone. Mais sûrement pas le seul.

La chaîne américaine KIRO a rapporté fin juillet qu'un certain nombre d'iPod avaient « soudain pris feu et produit de la fumée, provoquant des blessures et des dégâts matériels ».

La chaîne, qui a voulu en savoir plus après avoir eu vent d'un incident, affirme que des avocats d'Apple ont tenté de l'empêcher de se saisir de centaines de pages concernant l'appareil, émanant de la commission américaine veillant à la sécurité des consommateurs (CPSC).

Selon KIRO, les quelque 800 pages contenaient des informations sur « 15 incidents impliquant des incendies et des brûlures que des propriétaires d'iPod attribuaient à leurs appareils ».

La chaîne basée à Seattle (Etat de Washington, nord-ouest) affirme que selon les documents qu'elle a consultés, il n'y a eu aucun accident grave et que la cause des incidents semblait être une surchauffe des batteries au lithium-ion.

Selon KIRO, le CPSC a estimé que le taux d'incidents était faible, étant donné que des dizaines de millions d'iPod ont été vendus dans le monde, et a indiqué que les problèmes avaient diminué après un changement du système de batterie.

Publié dans Sécurité

Commenter cet article

Sekateur 14/08/2009 14:36

Une batterie en surchauffe, je visualise. Ca fume, éventuellement ça enflamme les matières alentours. Généralement on le voit venir. Et puis pour un petit appareil qui tient dans la main, ça doit atteindre une température suffisamment forte pour qu'on le lâche. Mais l'explosion de l'écran, là, je ne visualise pas du tout. Le jeune qui a reçu des éclats dans l'oeil a été soigné par sa mère, qui est médecin. Je trouve ce témoignage là très douteux, même si les surchauffes de batteries semblent plausibles.