Aidez RSF pour que les journalistes s'acquittent de leur mission en Syrie

Publié le par rsf.org

Agissez contre les ennemis de

la presse et d’internet avec

Reporters sans frontières

Journalistes en Syrie¡¡: RSF n¡¯a jamais ¨¦t¨¦ confront¨¦ ¨¤ une situation d¡¯une telle urgence

 

 

 

 

Partager FacebookTwitter

 

L'information libre prise en otage en SyrieL'information est prise en otage

En Syrie, 12 journalistes et 29 citoyens-journalistes ont été tués dans l’exercice de leurs

fonctions depuis le début du soulèvement, en mars 2011. Au moins une trentaine de

journalistes professionnels ou amateurs sont actuellement emprisonnés en Syrie.

Reporters sans frontières a rarement été confrontée à une situation d’une telle

urgence.

De quelque bord qu’ils soient, les journalistes syriens sont victimes de censure et de violences. Comment assurer dans ces conditions une forme de pluralisme? Les journalistes indépendants

sont rares et paient parfois leur courage de leur vie.

Le conflit syrien a pris en otage l’information libre.

Reporters sans frontières assure les journalistes étrangers qui se rendent sur place.

Nous mettons à leur disposition casques et gilets pare-balles.

Nous aidons aussi les citoyens-journalistes syriens : nous leur fournissons

des téléphones et ordinateurs portables ainsi que des caméras, soit

plus de 18000 euros de matériel pour l’année 2012. Nous prenons aussi en charge

de nombreuses exfiltrations. Une fois en lieu sûr, nous leur octroyons des bourses

d’assistance et suivons leur demande d’asile.

Tout cela nous demande de l’argent et beaucoup de temps. Aujourd’hui, nos services

manquent de ressources face à l’urgence.

 

 

 Ils risquent leur vie pour nous informer, Aidez-les !

 

Christophe Deloire, Directeur général de Reporters sans frontières


Christophe Deloire
Directeur général de Reporters sans frontières

Signature Christophe Deloire


 

Publié dans Communiqué

Commenter cet article