André Azoulay parmi les quatre attributaires du Prix Saint-Augustin pour le Dialogue interreligieux à Milan

Publié le par KEM

AzoulayAgustino

Au Premier plan, gauche à droite : MM Le noir, Ghazi Bin Talal,  Azoulay et Mgr Scola.

 

Le Prix Saint-Augustin pour le Dialogue interreligieux a été attribué à quatre personnalités œuvrant à la paix et au rapprochement des cultures : André Azoulay, le Président de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le Dialogue des cultures, le journaliste Frédéric Lenoir, auteur du Petit traité d’histoire des religions (paru en avril 2012 chez Pointdeux Editions), le Cardinal Scola, Archivêque de Milan, initiateur de la Fondation Oasis pour la rencontre entre chrétiens et musulmans et le Prince Ghazi Bin Talal de Jordanie Promoteur du projet « Une parole commune entre vous et nous », une lettre ouverte adressée par 138 personnalités musulmanes de nombreux pays au Pape et aux Chefs des autres confessions chrétiennes en octobre 2007.


Le prix - expliquent les promoteurs - est dédiée à Saint Augustin parce qu'il « a été un pionnier des liens entre les deux rives de la Méditerranée » et vise à « renforcer les initiatives euro-méditerranéennes qui se sont particulièrement distinguées pour leur engagement majeur au niveau national ou international dans le cadre du dialogue interreligieux, avec une référence particulière aux trois religions du monothéisme abrahamique ».


La cérémonie de remise des prix s'est déroulée dans la salle d'apparat de la prestigieuse Bibliothèque Ambrosiana à Milan, dépositaire de l'une des plus riches collections européennes de manuscrits arabes, emblématiques de la philosophie, de la science et de la théologie quand le monde méditerranéen parlait et écrivait en arabe. »


« C'est cette période qu'il nous faut revisiter, celle où la foi et la raison savaient se retrouver et où nos spiritualités respectives avaient le talent de s'identifier à un monothéisme éclairé, foyer du progrès, de l'humanisme et de la modernité » a déclaré André Azoulay en rappelant le rôle historique de passeur joué par Saint-Augustin, ce Maghrébin né à Hippone (aujourd'hui Annaba en Algérie) qui fut avec Saint-Ambroise, l'Européen rencontré à Milan, un pionnier visionnaire pour le dialogue interreligieux sur les deux rives de la Méditerranée.

Publié dans Dialogue des cultures

Commenter cet article