André Azoulay plaide culture à Paris

Publié le par A.C. & MAP

http://idata.over-blog.com/2/35/56/03/Azoulay3.jpg.gif

Tant que la culture continuera de jouer malgré elle le rôle du parent pauvre de l’UPM, cette dernière sera pauvre. Très pauvre. Car pour réussir, le projet d’une Méditerranée unie doit se fonder sur une assise populaire solidaire et dépassionnée. Or seule la culture est à même de permettre la création d’une telle assise : elle en est l’unique ciment.
Membre du Comité stratégique du Conseil culturel de l'UPM (installé par le Premier ministre français François Fillon en 2008), André Azoulay a profité de la tenue d’une réunion de cette instance mercredi pour faire le point et surtout pour mettre les points sur les « i », deux ans après l’avènement du projet d’une Union Pour la Méditerranée, le 13 juillet 2008 à Paris, sous la Présidence du Président de la République française Nicolas Sarkozy et en présence de plusieurs personnalités des deux rives de la Mare nostrum.

A.C.
La suite par MAP.

L'Union pour la Méditerranée (UPM) « gagnerait en cohérence et en légitimité en faisant avancer au même rythme ses grands projets économiques et les chantiers culturels et sociaux qui déterminent le succès ou l'échec de la destinée commune que l'Union veut construire des deux côtés de la Méditerranée », a déclaré mercredi à Paris, M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et président de la Fondation Anna Lindh.
Intervenant devant le Conseil culturel de l'UPM, M. Azoulay a regretté la « modestie des moyens financiers et institutionnels mobilisés à ce jour pour donner corps et contenu aux objectifs d'intégration sociale et culturelle qui sont les corollaires immédiats et incontournables du postulat euro-méditerranéen ».
Dans la même perspective, le Conseiller spécial du président Sarkozy, M. Henri Guaino a souligné la nécessité de prendre en compte avec la même hiérarchie de priorité, les impératifs du dialogue de toutes nos cultures nourri par la logique méditerranéenne retrouvée du respect mutuel et d'une connaissance mieux partagée.
Sous la présidence de M. Renaud Muselier, le Conseil Culturel de l'Union pour la Méditerranée a confirmé, par ailleurs au cours de cette réunion, le lancement de plusieurs projets parmi lesquels ceux inscrits dans le programme « Maarifa », pour lequel ont été sélectionnés et retenus le projet « Mektaba », présenté par la chaîne éducative marocaine « Al Arrabia », le projet « Chabab » proposée par la chaîne palestinienne « Watan TV » et le projet « Madrassati » conçu par Jordan Radio et Télévision et qui vise à restructurer les écoles jordaniennes par le déploiement du numérique et la création de contenus multimédias éducatifs.
Le Jury qui a sélectionné ces 3 projets, avait à examiner dix propositions présentées par le Maroc, la Palestine, l'Algérie, la Jordanie, la Syrie et le Yémen.

Publié dans Focus

Commenter cet article