André Azoulay réélu à l'unanimité pour un 2e mandat à la présidence de la Fondation Anna Lindh

Publié le par www.lematin.ma

Azoul-au-bureau--1--copie-1.jpg

Le conseil des gouverneurs de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh, réuni le week-end dernier à Cracovie, dans le cadre de la présidence polonaise de l'Union européenne, a «approuvé à l'unanimité et salué avec enthousiasme» le renouvellement pour trois ans du mandat de André Azoulay, conseiller de S.M. le Roi à la présidence de cette institution qui occupe désormais une place centrale dans le processus de construction sociale et culturelle de l'Union pour la Méditerranée, indique un communiqué de la Fondation parvenu mardi à la MAP.

Composé des Hauts Représentants des 43 pays membres (les 27 de l'Union Européenne, l'Egypte, la Tunisie, l'Algérie, le Maroc, la Palestine, la Syrie, le Liban, la Jordanie, la Mauritanie, la Turquie, Israël, l'Albanie, le Monténégro et Monaco), le Conseil des Gouverneurs a mis en relief les résultats du premier mandat de M. Azoulay dont «le contenu, la cohérence et l'éthique ont redonné crédibilité, légitimité et visibilité à la Fondation Anna Lindh dans un espace démographique de plus de 700 millions de personnes».

 

 

S'exprimant en leurs qualités de co-présidents de l'Union pour la Méditerranée, les représentants de la France, de l'Egypte ainsi que ceux de la Commission Européenne, ont qualifié de «Dream Team» l'équipe mise en place autour de M. André Azoulay et du directeur de la Fondation, M. Andreu Claret. Prenant la parole à son tour, M. Azoulay a remercié le Conseil pour «sa confiance et son soutien renouvelés dans une unanimité d'autant plus remarquable qu'elle n'est pas toujours la règle en Méditerranée», ajoute le communiqué.

Après avoir rappelé que le réseau euro-méditerranéen de la Fondation Anna Lindh comptait désormais 4000 ONG contre moins de 2000 à son arrivée, le conseiller de S.M. le Roi a précisé que son deuxième mandat comme le premier «s'attachera en priorité à mobiliser nos sociétés civiles pour que s'impose en Méditerranée une dynamique de la parité Sud-Nord, de la co-responsabilité et du respect mutuel fondé sur la résistance à tous les ostracismes et à toutes les exclusions».

«L'Histoire frappe à nos portes» a encore souligné M. Azoulay en qualifiant les mutations en cours dans notre Région de «refondation profonde qui donnera à terme tout son sens et toute ses chances à une Méditerranée réconciliée avec ses valeurs».

Dans cette perspective, «je pense particulièrement à la Palestine et au discours du président Abou Mazen aux Nations Unies, un discours qui invite la Communauté des Nations à un autre rendez-vous pour la paix, celui de l'équité, de la justice et de la liberté également partagées par tous», a déclaré pour conclure le conseiller de S.M. le Roi.

http://www.lematin.ma/journal/Fondation-Anna-Lindh_Andre-Azoulay-reelu-a-l-unanimite-pour-un-2e-mandat-a-la-presidence-/158139.html

 

 

Publié dans Nation

Commenter cet article