Azoulay : "Le Maroc un espace de lumière pour le reste du monde"

Publié le par Lemag.ma

André Azoulay : "Un pays ne peut avoir d'avenir s'il tourne le dos à son histoire"(Titre d'origine)


MAP - Lemag - publié le Lundi 10 Mars 2014 à 14:15 modifié le Lundi 10 Mars 2014 - 14:16


 

Rabat - "Un pays ne peut avoir d'avenir s'il tourne le dos à son histoire", a affirmé André Azoulay, conseiller du Roi Mohammed, dans un entretien, publié lundi sur les colonnes du quotidien "L'Economiste".

 

André Azoulay
André Azoulay
Dans cet entretien accordé en marge de la signature d'une convention de partenariat pour la création de la Maison de la Culture de Debdou (Province de Taourirt), M. Azoulay a relevé que la localité de "Debdou est l'exemple frappant du dialogue judéo-musulman. C'est dans cette ville que le judaïsme éclairée, celui des rabbins les plus respectés, les plus savant, a prospéré, en terre d'Islam".

En effet, "notre pays a fait preuve qu'il est un Etat pionnier dans plusieurs domaines. Un pays ne peut avoir d'avenir s'il tourne le dos à son histoire. La coexistence est protégée à travers la consécration de toutes les composantes de l'identité nationale", a souligné le Conseiller du Roi.

"Le Maroc a fait, en juillet 2011, ce que les autres n'ont jamais pu faire. Je ne connais pas un pays au monde qui souligne dans son texte fondamental de la Constitution, avec précision et verbatim, qu'il est un espace fécondé par la civilisation arabo-musulmane, nourrie et forgée par les civilisations amazighe, juive, andalouse et hassanie", a rappelé M. Azoulay, pour qui "le Maroc, et on doit être les plus fiers, est un espace de résistance à la fracture. C'est un espace de lumière pour le reste du monde".

Pour M. Azoulay, "il faut mettre en exergue la capacité qu'a le Maroc, au-delà de toutes les vicissitudes du moment, de protéger les éléments unificateurs qui font la fierté de cette nation. La capacité qui est la nôtre, sous l'impulsion du Souverain, est d'être en mesure de forger un consensus national qui n'a jamais été aussi fort".

Une convention de partenariat pour la création de la Maison de la Culture de Debdou, d'un budget de 15 millions de DH, a été signée, dernièrement, entre les ministères de l'Intérieur et de la Culture, l'Agence de développement de l'Oriental, la Province de Taourirt et le Conseil municipal de Debdou, en présence de M. André Azoulay.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article