Base de l'Africom : Tan-Tan ou Guélmim ?

Publié le par Karim El Maghribi

2007Far.jpg

Qui accueillera finalement l’annexe de l’Africom de Stuttgart ? Tan-Tan ou bien Guélmim qui se trouve à 100 km au nord-est ?  Le nom de Tan-Tan et même de Tarfaya, environ 200 km au sud-ouest, ont circulé il y a trois ans.  Mais des démentis successifs  aussi bien de la part du Pentagone que des autorités marocaines ont laissé entendre que le projet d’une base de l’Africom au Maroc existait bel et bien et qu’il butait seulement sur des questions politiques : une base militaire américaine à Tan-Tan ou Tarfaya, cela signifiait que le Pentagone atterrissait à la porte du Sahara dit « occidental ». Donc il y avait un risque que ce projet d’implantation d’une annexe de l’Africom de Stuttgart fût interprété comme un parti pris de Washington  dans le conflit algéro-marocain qui perdure depuis 37 ans. Un risque amoindri si la base s’installe à Guélmim, un peu plus loin. Cette ville saharienne ne fait pas partie des provinces du sud récupérées par le Maroc en 1975. Même si le nom de Guélmim fait partie du nom d’une région à cheval entre le Maroc intérieur et le Sahara marocain : Guélmim-Smara.

 

Autre avantage de Guélmim où des troupes de l’US Air Force procèdent à des manœuvres conjointes avec leurs homologues de Forces Royales Air depuis quelques semaines, notamment à des exercices d’utilisation d’avions sans pilote de type Predator, l’existence d’une petite aérogare qui sert de temps à autre aux appareils militaires marocains et qui est en cours de réaménagement par l’entreprise française du BTP « Colas » sur commande de l’Office national des aéroports pour le rendre apte à recevoir de gros avions commerciaux : la mise en service est prévue à l’horizon 2012 et la surface totale devra atteindre 1,5 hectares.

 

Une annexe de l’Africom à Guélmim, 200 km au sud-est d’Agadir, quartier général du commandement de la zone sud  des Forces Armées Royales, a également l’avantage de se servir de base de surveillance Non Stop de toute une région du Sahel que des groupes armés hors la loi écument depuis une dizaine d’année. 

 

Les troupes américaines sont stationnées dans 38 bases dans le monde, le Maroc sera-t-il le 39ème ?

 

 

Photo illustrative (archives)  

Publié dans Confidentiel

Commenter cet article