Documentaire : Hommage à Edmond Amran El Maleh, le poète-écrivain-militant humaniste

Publié le par Karim El Maghribi ave 2M

EAEM.jpg

 

Dans cet épisode de films documentaire diffusés sur la chaîne 2M,  « Le Film d'une Vie » est un retour sur la vie du militant, journaliste et écrivain Edmond Amran El Maleh.

 

Des histoires & des hommes

 

Edmond Amran El Maleh, un personnage multiple et unique dans sa diversité, marocain juif berbère, un peu arabe, palestinien et francophone.

 

Il a traversé tout un siècle mais le temps n’avait pas d’emprise sur lui. Il a été enseignant, résistant, communiste, journaliste, écrivain, parrain… engagé pour toujours.

 

Edmond Amran El Maleh était un grand amoureux, un amoureux captif de son pays, le Maroc… de son histoire, de sa mémoire, de ses cultures.

 

Parcours d'Edmond Amran El Maleh

 

Edmond Amran El Maleh est né en 1917 à Safi, au sein d'une famille juive originaire d’Essaouira. Militant de la première heure de la cause de l’Indépendance nationaleil quitte le Maroc en 1965 pour s’installer à Paris.

 

Edmond El Maleh est alors professeur de philosophie et journaliste. Il enseigne parallèlement à des activités journalistiques. Dès le début des années 80, vers l’âge de 63 ans, il se met à écrire une série de romans et un recueil de nouvelles. Parmi ses œuvres, « Le café bleu », « Mille ans, un jour », « Le retour d’Abou El Haki », « Aïlen ou la nuit du récit » et « Parcours immobile ».

 

Dans toutes ses œuvres, on décèle une mémoire juive, arabe et berbère arabe qui célèbre la symbiose culturelle d'un Maroc arabe, berbère et juif.

En 1996, il reçoit le Grand Prix du Maroc pour l'ensemble de son œuvre.

 

Edmond Amran El Maleh [décédé à l'hôpital militaire de Rabat lundi le 15 novembre 201 à l’âge de de 93 ans],  appartient à cette catégorie de personnes qui font honneur au judaïsme marocain en ce qu’ils n’ont jamais renié leurs convictions, en dépit des contraintes et des tentatives de séduction.

 

Le documentaire est ponctué de témoignages de personnages qui ont côtoyé ou connu le défunt tels André Azoulay, Conseiller de SM le Roi, Mohamed Tozy, Sociologue et politologue, Simon Lévy, universitaire (décédé), l’artiste Abderrahim  Yamou, Tahar Benjelloun, écrivain et essayiste ainsi que des proches du regretté que sa belle sœur Madeleine…

 

 

« Le Film d'une Vie » est une série de films documentaires qui brosse les portraits de personnalités qui ont marqué l’histoire récente du Maroc.

 

Vidéo

 


Publié dans Souvenir

Commenter cet article