L'islamisme au Maroc ou halal quand ça me convient !

Publié le par Karim El Maghribi

Burqa1L’islamiste marocain est clérical quand ça l’arrange et anticlérical quand ça le dérange. Il est tout le temps gagnant. Il a toujours le beau  rôle. S’il tombe beaucoup de pluie c’est grâce à lui à ses prières, s’il la sécheresse sévit c’est à cause des autres, les mécréants qui ne font pas et ne sont pas comme lui. Evidemment cette posture de ni grillée ni mouillé a la baraka, donne longue vie et protège contre les mauvais coups plus que les cinq prières et le ramadan ensembles.

 

L’islamiste marocain honnit le jeu du hasard et la loterie mais tolère  la tombola pour aller à la Mecque, surtout quand c’est sa boule qui monte. De même que la loterie pour fuir aux Etats-Unis. Ah ! la Green Card elle est belle est en plus elle est bien verte.  Le pays de l’Oncle Sam c’est la terre du grand Satan, mais il fait bon d’y vivre ou flâner. Normal que le plus gros bataillon de la secte de Adl Wa Al Ihssane se terre aux USA. Normal qu’une bonne partie des inscrits dans les centres culturels américains du Royaume soit de la même graine ou d’obédiences similaires. Les Yankees ne sont pas des ingrats : sensibles à cet amour que leur portent les islamistes, ils leur rendent bien si bien qu’il est plus facile pour barbu d’obtenir un visa pour l’Amérique qu’un hippie aux cheveux gras ayant gravé en lettres de feu « I Love New York » sur ce qui lui sert de T-shirt.

 

Un islamiste marocain, je ne parle ici que d’eux,  déteste  que sa banque lui accorde un prêt avec un taux d’intérêt à 4.5 % mais est content que son compte sur carnet ou bloqué lui ponde quelques bénéfices trimestriels. Un  islamiste marocain exècre de voir une femme demi vêtue mais est à son aise quand il bourlingue avec sa dachdacha made in Pakistan qui laisse transparaître son slip et parfois plus. Aïe !

 

Un islamiste marocain abhorre l’idée qu’un chanteur homosexuel comme Elton John vienne se produire au Maroc et le crie sur les toits, mais ne pipe mot quand  l’homo est un politique en vue ou un businessman  plein aux as. Où donc est le « mâle » ?

 

Un islamiste marocain vomit la musique rap ou métal : c’est satanique et ça produit un boucan  infernal, mais il trouve normal qu’un muezzin se mette à faire peur aux bébés dès trois heures du matin par ses incantations amplifiées par des hauts parleurs à réveiller un mort.

 

Bref un islamiste marocain ça trompe énormément… 

 

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article