La police marocaine arrête le dangereux pédophile Robert Edward Bill

Publié le par KEM avec larazon.es

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTi5JoR82oD2_khKZRiYGQSyuVn5GWkjol4xnoQLWECsDGAZ7lE

Selon le site électronique du journal espagnol la Razon, la police marocaine de Tétouan a avorté récemment une tentative de prédation de Robert Edward Bill, un pédophile décrit comme «très dangereux» par les autorités britanniques. Cet ancien enseignant de 59 ans a été arrêté mardi dernier alors qu'il tentait de violer une fillette de six ans. Pendant l'interrogatoire, il a avoué avoir agressé sexuellement deux femmes à Tétouan et Chefchaouen.

Robert Edward a débarqué au Maroc en novembre dernier après que la police espagnole ait lancé contre lui un mandat d'arrestation pour tentative d'enlèvement d'une jeune fille de 12 ans à Vélez-Málaga (municipalité d’Andalousie). Ce prédateur sexuel, a fui son pays natal (la ville galloise de St Asaph) en direction de l'Espagne en août de l'année dernière après avoir purgé deux peines de prison pour enlèvement, abus sexuels et possession de vidéos de pornographie juvénile. Sa femme et son fils ont également été reconnus coupables d'entrave à la justice en cachant aux enquêteurs l’ordinateur personnel de Bill, dans lequel il a rassemblé ses images pédophiles. 

Quand il est arrivé à la Costa del Sol, il a décroché un emploi dans une société immobilière et est parvenu à passer  inaperçu jusqu'à décembre dernier  quand il a tenté de kidnapper une fille à la sortie d’école. Cette jeune fille mineure qui a caché son histoire pendant plusieurs jours, a décidé subitement de se confier à ses enseignants qui ont détecté chez elle un comportement étrange. Dans sa plainte, la jeune fille a expliqué qu’elle était seule lorsque le conducteur d’une voiture qui était en train de stationner, l'a poussée violemment et l’a introduite à l'intérieur du véhicule. « J'avais très peur » a-t-elle dit. En ajoutant que « lorsque l'homme avait monté dans la voiture, j'ai remarqué que la porte passager n’était pas verrouillée, j’ai alors retournée la poignée et me suis enfuie en pleurant ».

Ce geste intuitif lui sauva la vie et l'agresseur qui s’est lancé dans une course folle a percuté un autre véhicule avec la porte que la jeune fille avait laissée ouverte.  Une enquête a été lancée immédiatement et la police a identifié Robert Bill Edward après analyse des enregistrements des caméras de sécurité du Palais de justice, situé à quelques mètres du lieu de la tentative d'enlèvement. Un mandat d’arrêt a été alors élancé contre lui par la police espagnole.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article