Le député fédéral belge Denis Ducarme soutient Ould Sidi Mouloud

Publié le par Denis Ducarme

Le député belge Denis Ducarme (photo), membre de la Commission des Relations extérieures et de la Défense du Parlement belge condamne fermement l'arrestation du membre de haut rang du Polisario, qui a été arrêté mardi par les forces de sécurité du Front Polisario en essayant de pénétrer dans les camps de Tindouf, dans le Sahara d’Algérie (...) Ducarme demande donc à tous ceux qui sont des avides défenseurs de la liberté d'opinion et d'expression de se joindre à lui dans la création d'un comité international pour la libération de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud et les autres prisonniers politiques du Polisario. (...)

Maghreb : Violations des libertés d’opinion et d’expression par le Front Polisario, le cas Ould Sidi Mouloud.

Les violations des libertés d’opinion et d’expression demeurent très régulières dans la région du Maghreb. La problématique relative au Sahara occidental continue à y favoriser les tensions entre les Etats voisins de la région et les violations fréquentes des droits de l’Homme. La démocratie européenne doit demeurer pleinement vigilante à ce niveau.

C’est dans ce sens que le député fédéral Denis DUCARME, membre de la commission des relations extérieures et de la Défense au Parlement belge, dénonce l’arrestation, mardi soir, de M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, cadre supérieur du Polisario interpellé, à Tindouf (Sahara algérien) par les services de sécurité de ce mouvement.

Denis DUCARME avait participé, il y a quatre ans, à une « Commission d’enquête internationale sur les allégations de crimes à l’encontre du Front Polisario » ; cette commission indépendante, constitué de membres du monde politique, judiciaire et journalistique avait relevé de très nombreuses violations des Droits de l’Homme commises par le Polisario. C’est dans le cadre du suivi de ces travaux que Denis DUCARME a pu continuer à s’intéresser aux pratiques du Front Polisario.

http://www.webzinemaker.com/achankou/photo/pho1_368279.jpgAujourd’hui, le sort réservé à M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud inquiète particulièrement. Cette situation n’est pas sans rappeler le sort réservé à de nombreux prisonniers dont certains n’ont jamais réapparu…

M. Ould Sidi Mouloud, cadre supérieur du Front Polisario, où il aurait exercé les fonctions d’Inspecteur général de la Police dans les camps de TINDOUF, s’est prononcé récemment en faveur d’un débat portant sur le statut du Sahara occidental. Il a ensuite regagné les camps de Tindouf où il a été arrêté. Le sort précis qui lui est réservé depuis demeure inconnu.

Denis Ducarme condamne cette « arrestation » et les violations du principe de liberté d’expression fréquemment violé dans cette région.

Il appelle tous ceux qui sont, comme lui, sensibles à la défense des Libertés d’expression et d’opinion à le rejoindre et envisager la constitution d’un comité international pour la libération de M. Ould Sidi Mouloud et des autres prisonniers politiques du Polisario.

L’objet de ce comité aura pour priorité de voir constituer la liste des prisonniers politiques détenus à ce jour par le Front Polisario, une liste qui visera également à protéger la vie de ces derniers et éviter que leur identité ne sombre dans l’oubli.

Il demandera aux organisations qui ont pour vocation de défendre les droits de l’Homme, tels Amnesty International ou Human Right Watch, de se pencher sur le sort réservé à M. Ould Sidi Mouloud et sur celui de prisonniers politiques rencontrant un destin comparable dans cette région.

Contact : Denis Ducarme, Député belge - 0032/473 73 64 78 -denis.ducarme@ducarme.net

Commenter cet article