La plus ancienne copie de la Torah retrouvée à la bibliothèque de l’université de Bologne

Publié le par Karim El Maghribi

 

Torah.jpg

Des chercheurs de l’Université de Bologne en Italie croient avoir découvert ce qui serait la plus ancienne copie complète de la Torah. Selon un professeur de l’université, cité par la BBC, le rouleau découvert était conservé dans la bibliothèque universitaire mais sans être cataloguée sous un nom précis. Alors que l’on croyait que le parchemin était âgé seulement de deux siècles ;  les examens au carbone 14, effectués en Italie et aux Etats-Unis, ont confirmé que le manuscrit avait été en réalité fait entre la fin du XIIe siècle et le début du XIIIe. Soit un âge de 850 ans environ. Par ailleurs,  le professeur de judaïsme de l’université bolognaise Mauro Perani précise que la datation du rouleau va en faire la plus ancienne copie de la Torah découverte à ce jour, soulignant sa valeur et son importance exceptionnelle. Même si certains éléments de la Torah, sous forme de livre et non de rouleau, datés de l'an 1008, existent à Saint-Pétersbourg (Russie).

Le rouleau avait été identifié de manière erronée en 1889 par Leonello Modona, un archiviste de la bibliothèque qui a pensé que le texte datait du XVIIe siècle. Ce dernier « avait qualifié le texte de maladroit et contenant des annotations inhabituelles », remarque le professeur Perani. Et d’ajouter qu’« Il avait tort, c'est un manuscrit splendide », a-t-il affirmé en mettant en exergue que le rouleau concerne les traditions de l’Est de Babylon. Notamment des annotations qui ont disparu des copies ultérieures suite aux règles établies par l’érudit Moshe Ben Maïmoun au XIIe siècle. Une autre preuve de l’ancienneté de la découverte.

La ville de Bologne a longtemps abrité une importante communauté juive et l'université a dispensé des cours d'hébreu dès le XVe siècle.

Dans la tradition juive, les Torah ne sont pas datées.

 

Publié dans Religion

Commenter cet article