Le printemps algérien selon Boutef

Publié le par Karim El Maghribi

boutef.jpg

 

Alors que les jeunes algériens manifestent dans la rue pour plus de démocratie et de justice sociale, le président Abdelaziz Bouteflika,  son premier ministre Ahmed Oyahia et les apparatchiks du régime s’offrent de conséquentes augmentations de leurs salaires. Aussi incongru qu’anachronique. Lire ! cet article publié par le quotidien « Le temps d’Algérie » et repris par le site « algerie-focus.com ».

 

Le président de la République Bouteflika ainsi que le Premier ministre Ouyahia ont bénéficié récemment d’une augmentation de salaire conséquente, rapporte le quotidien arabophone « Wakt El Djazaïr ».

 

Le Chef de l’Etat a ainsi vu son salaire augmenté de 160.000 dinars par mois soit une augmentation de 34 % passant, à partir de l’année prochaine, de 770.000 dinars à 930.000 dinars.

 

Le Premier ministre a quant à lui vu son salaire grimpé de 100.000 dinars passant de 510.000 dinars à 610.000 dinars par mois. Ces augmentations ont été appliquées avec effet rétroactif à partir du 1er janvier 2010 et entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2012.

 

Les autres responsables concernés par ces augmentations sont ceux apparentant au corps des «fonctions supérieures». Les revalorisations salariales varient entre 40 et 60 %.

 

In:http://www.algerie-focus.com/2011/10/03/bouteflika-et-ouyahia-s%e2%80%99offrent-une-augmentation-de-salaire-de-16-et-10-millions-par-mois/

 

Photo :  Bouteg et Ouyahia

Commenter cet article