Le « projet de société marocain est cohérent » souligne M. Azoulay à Doha

Publié le par Avec MAP

AzoulayArabWeek-copie-2.jpgM. André Azoulay, conseiller du Souverain Mohammed VI, a souligné samedi 27 février à Doha « la « cohérence et les ambitions du projet de société que le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, propose à ses partenaires méditerranéens ».

Le conseiller du Souverain, qui a participé au forum de l'Institut Méditerranéen des Etudes Politiques (Club de Monaco) tenu du 26 au 28 février à Doha, a fait part à la MAP des questions que cette réunion lui a permis de discuter avec ses collègues de cet institut dont il est co-fondateur, en particulier celles de l'avenir de la Méditerranée et du processus de paix au Proche Orient.
Selon le conseiller de SM le Roi, qui est également Président de la Fondation Anna Lindt, l'Union pour la Méditerranée « trouvera sa légitimité en prenant en compte les valeurs que son Sud lui inspire ». « Elle devrait, a-t-il dit, s'appuyer notamment sur les atouts d'une société marocaine sans complexe ni frilosité et qui s'identifie à l'Alliance des civilisations plutôt qu'au choc, et à la synthèse de nos cultures plutôt qu'à la fracture ».
Mettant en relief la centralité de la cause palestinienne dans cette perspective, M. Azoulay estime que « c'est en se mobilisant en priorité pour un Etat palestinien enfin doté de tous les attributs de la souveraineté, de la justice et de la dignité, que l'Union pour la Méditerranée saura contribuer à la reconstruction d'une culture de paix dans notre région ».
Généralement connu sous le nom de Club de Monaco, l'Institut Méditerranéen des Etudes Politiques est un think tank d'une centaine d'éminentes personnalités mondiales et d'experts des questions du Moyen Orient et des relations entre le monde musulman et l'Occident.
Ce forum, qui est le deuxième du genre que le Club tient dans la capitale qatarie, s'est penché durant trois jours en sessions fermées, sur les quatre thèmes suivants : « Le nucléaire iranien », « L'Iran, l'Afghanistan et l'Irak, ainsi que la politique américaine et occidentale dans cette région », « Le conflit israélo-palestinien et le processus de paix » et « L'avenir de la région méditerranéenne ».
Ouvert par le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Cheikh Hamad Bin Jassem Al Thani, le forum a réuni une cinquantaine de participants venant de plusieurs pays, dont notamment M. Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue des Etats arabes et co-fondateur, avec M. Azoulay, du Club de Monaco. Y ont également pris part des personnalités comme les ex premiers ministres algérien Ahmed Ghozali et français Michel Rocard, JF Poncet, les anciens ministres français des Affaires étrangères Hubert Védrine et Roland Dumas, ou encore l'ancien secrétaire adjoint américain Edward Djerejian.


Plus de 800 représentants de la société civile de 43

pays se retrouveront à Barcelone du 4 au 7 mars

Plus de 800 représentants de la société civile venant des quarante-trois pays de l'Union pour la Méditerranée (UPM) prendront part au lancement international du 1er « Forum Anna Lindh pour le Dialogue Interculturel », du 4 au 7 mars à Barcelone.
S'exprimant avant le début de ce Forum, le Président de la Fondation Anna Lindh, André Azoulay, a affirmé que le « Forum représente une opportunité unique pour rallumer la coopération entre les organisations de la société civile de la Région et pour faire en sorte que nos efforts communs en faveur du dialogue entre les cultures soient au centre de la construction de l'Union pour la Méditerranée ».

Publié dans Focus

Commenter cet article