Le Sahara, un conflit entre le Maroc et l’Algérie

Publié le par Karim El Maghribi

boutf.jpgPendant que le Maroc s’arme de patience et consacre le gros de ses richesses à combattre la misère et l’ignorance, les véritables ennemis de l’humanité, l’Algérie, elle, s’arme de super-chasseurs russes Sukhoi 30 et de blindés aussi perforants que performants si bien que son armée est passée (hélico) du rang 54 au rang 20 au niveau mondial (2e rang sur le plan africain derrière son allié sud-africain).

Une politique de surarmement qui donne des ailes à la bande à Abdelaziz Marrakchi, potentat en chef des mercenaires du Polisario. Car plus Alger achète de nouvelles armes de plus en plus sophistiquées, l’annexe algérien de Tindouf continuera à recycler ses anciens stocks.


Retour sur image : le 14 Août 1979, jour où une délégation de notables sahraouis de la province de Oued Eddahab (Rio de Oro), conduite par feu Khatri Ould Al Joummani, vint prêter allégeance à Feu Hassan II à Rabat. Ce geste a fait tomber pour la première fois le masque des généraux algériens en mettant à nu leur mauvaise intention à l’égard du Maroc. Lisez !


« Les habitants de l'Oued Eddahab ont résolu à l'unanimité de renouveler au roi Hassan II, commandeur des croyants, l'allégeance que leurs ancêtres ont toujours prêtée aux sultans.»
Dans la grande cour du palais Riad, à Rabat, lecture fut donnée de ce serment, le 14 août, par le caïd de Dakhla, au nom des trois cent-soixante notables représentant les seize tribus de l'ancienne Tiris El Gharbia. Celui-ci est devenu la 40e province marocaine, après l'occupation de la partie mauritanienne de l'ancien Sahara occidental, « abandonnée» par Nouakchott en vertu d'accords signés à Alger avec le Front Polisario.

En gandouras bleues océan, les Sahraouis s'inclinèrent par trois fois devant le Roi et le Prince Héritier, assis sur des trônes de velours rouge et bois doré.


A Nouakchott, pendant ce temps d'autres manifestants criaient : « A bas l'expansionnisme».

Et les dirigeants du FLN algérien avertirent :

-Nous tenons à faire savoir aux aventuriers de Rabat que, lorsque la force prime le droit, le privilège d'exercer la force ne saurait appartenir au seul Maroc.» Le 24 août, un groupe de mercenaires sahraouis armés par l’Algérie et Cuba attaquent une garnison marocaine.

Ministre marocain des Affaires étrangères, Me M’hamed Boucetta (Parti de l'Istiqlal) constate :

-Les positions prises par le Maroc placent le problème dans son vrai contexte : un conflit entre le Maroc et l’Algérie. »


Photo : L'abrazo des deux Abdelaziz

Publié dans Sahara Marocain

Commenter cet article

PhD Dissertation 07/12/2009 09:48


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


Karim El Maghribi 07/12/2009 11:05


Dear
anonymous reader
I agree. Yhank's to you for your nice comment and  also thank's to the free blogs providers. Excuse my bad english.