Les lauréats du Prix du Journalisme engagé Lorenzo Natali 2011

Publié le par enpi-info.eu

http://enpi-info.eu/img/news/p-020055-00-30h.jpg

Les médias au service de la démocratie, du développement et des droits de l'homme: le Prix Lorenzo Natali récompense 17 journalistes remarquables

09-12-2011

 

 

Le Prix Lorenzo Natali a été décerné hier à dix-sept lauréats du monde entier pour leur travail journalistique remarquable dans le domaine du développement, des droits de l’homme et de la démocratie, lors d'une cérémonie de remise des prix organisée à Bruxelles.Lesdits lauréats ont été choisis parmi plus de 1 300 participants.
 
Le commissaire européen en charge du développement Andris Pielbalgs a déclaré à propos des lauréats :  « La bonne gouvernance, les droits de l’homme, la démocratie et la liberté des médias constituent des conditions essentielles au développement social et économique.L’Europe est résolue à promouvoir ces valeurs dans le monde entier, mais reconnaît que la contribution des médias est nécessaire pour que tous les citoyens puissent faire entendre leur voix et que les faits soient retracés avec exactitude ».
 
« De par leur engagement et leur professionnalisme, les lauréats du Prix Lorenzo Natali 2011 sont parvenus à atteindre les citoyens et à nous rapporter des histoires humaines édifiantes et des réalités de terrain, » a ajouté le commissaire.
 
Le Grand Prix a été décerné au journaliste danois de la télévision, Tom Heinemann (photo), pour son documentaire télévisé sur le microcrédit, qualifié « de brillant exemple de journalisme d'investigation d'envergure internationale. Tom Heinemann a remis en cause des idées préconçues et démystifié ce qu'il appelle lui-même le mythe du microcrédit en tant que solution universelle à la pauvreté. » 
 
Cette année, le Prix pour le Monde arabe et le Proche-Orient a récompensé un journaliste irakien pour son article sur les mutilations génitales féminines dans le   Kurdistan.Le deuxième prix a été décerné à un journaliste de Bahreïn pour un article sur les mauvais traitements infligés aux travailleurs domestiques et le troisième prix à une     journaliste turque pour son article sur les problèmes de santé dont souffrent les travailleurs qui blanchissent les jeans au sel.    L’année dernière , une journaliste égyptienne et deux journalistes marocains avaient été récompensés. 
 
Dans la catégorie Europe, les lauréats de cette édition sont des journalistes du Royaume-Uni, de Belgique et d’Espagne.  
 
Parmi les autres thèmes couverts par les lauréats, retenons le microcrédit, le viol punitif et la double vie des homosexuels en Afrique, le ratio des sexes en Inde, la traite des enfants, la sorcellerie, l’esclavage…
 
En tout, des prix ont été décernés pour un montant total de 60 000 euros, les lauréats du Grand Prix, du Prix spécial de la télévision et du Prix spécial de la radio et le premier prix de chaque catégorie régionale recevant un chèque de 5 000 euros et les 2ème et 3ème pour les catégories régionales respectivement 2 500 et 1 500 euros.
 
Le Prix en est à sa vingtième édition.La Commission souhaite ainsi récompenser les journalistes qui exercent leur métier dans des conditions souvent difficiles et célébrer la manière dont le journalisme peut être une source de changement positif et de développement ainsi que le moteur de la démocratie et des droits de l’homme.
 
La liste complète des lauréats et de leurs articles et reportages télévisés ou radiodiffusés se trouve sur ce site Web à la rubrique Lauréats .
 
 
Pour en savoir plus
 
 
Prix Lorenzo Natali   – site Internet
 
Cérémonie de remise des prix – photothèque 
 
 

Publié dans Médias

Commenter cet article