Maroc : Un inconnu met le feu à une école juive de Casablanca

Publié le par Abdelkarim Chankou

http://www.webzinemaker.com/achankou/photo/pho1_368253.jpg
Lundi 20 septembre vers 11h00, un inconnu a arrosé, le portail d’une école juive sise 10 rue Washington vers le boulevard Ziraoui à Casablanca (non loin du Lycée français Lyautey) avec du benzène avant d’y mettre le feu.

L’inconnu qui était bien habillée selon des témoins qui l’ont aussitôt ceinturé et remis à la police, habite comme l’indique sa carte d’identité Kariat Jemaa, un quartier populaire de la Municipalité de Sebata, situé dans la banlieue nord-est de Casablanca.

L’école ajoute le quotidien arabophone Assabah dans son édition du lendemain sert aussi de temple (beth) et en plus de l’accueil d’écoliers juifs des séminaires (des sidra notamment) faisant partie de la sphère du mouvement international Habad-Loubavitch (il existe trois centres de ce mouvement au Maroc : à Casablanca, Meknès et Agadir) y étaient également donnés à l’occasion des grandes dates du calendrier hébraïque. Ce qui devrait être cas le jour l’agression puisque on est en plein période des fêtes juives, la fête des tabernacles (soukkot) commençant ce soir et s’achève en fin de mois.

Notons que cette école qui n’a subi aucun autre dommage grave grâce à l’intervention des passants qui ont éteint le feu était sise rue Galilée, située au quartier huppé Gauthier. Son transfert au boulevard Ziraoui s’est fait sans les années 1970.

A l’heure où nous mettions sous presse on ne savait toujours pas si l’inconnu qui est âgé de 42 ans était un déséquilibré mental ou non.

P.S. : le rite Loubavitch ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté juive marocaine où le rite dominant se distingue par son caractère typiquement marocain, fruit d’un alliage subtil entre des influences andalouses et locales.

Publié dans Société

Commenter cet article