Nouveau refus de libération provisoire pour Rachid Nini (RSF)

Publié le par RSF

 

RSF.org, le jeudi 26 mai 2011

Le 25 mai dernier, le tribunal de Casablanca a refusé, une nouvelle fois, d’accorder la demande de liberté provisoire de Rachid Nini. Le journaliste et directeur de publication du journal Al-Massae est incarcéré depuis le 28 avril dernier.

Dans une lettre adressée à M. Mohamed Taib Naciri, ministre de la Justice, le 20 mai 2011, Reporters sans frontières a condamné ces rejets systématiques aux requêtes de la défense alors que toutes les garanties sont fournies. “Les délits de presse ne doivent pas avoir pour conséquences de priver un journaliste de liberté”, avait rappelé l’organisation.

Par ailleurs, Reporters sans frontières a souligné dans son courrier que la capacité de la salle actuellement attribuée n’était pas suffisante pour accueillir la totalité des avocats de la défense, ainsi que les nombreux avocats marocains et étrangers venus assister à l’audience. Ces entraves “mettent gravement en doute l’impartialité et l’indépendance de la justice”, avait estimé l’organisation.

“Les droits dont doit bénéficier Rachid Nini en tant que justiciable et journaliste ne sont pas garantis en l’état actuel de la procédure. Si un journaliste peut être mis en cause en cas d’abus caractérisé de la liberté d’expression, les poursuites doivent s’appuyer uniquement sur le code de la presse marocain et non sur des dispositions pénales de droit commun, comme c’est le cas dans l’affaire présente”, avait conclu Reporters sans frontières dans sa lettre.


Publié dans Médias

Commenter cet article