Paix au Moyen-Orient : Le 6e forum de Paris relève de nouvelles donnes encourageantes

Publié le par Avec MAP

http://a33.idata.over-blog.com/2/35/56/03/Azoulay3.jpg.gif

Plusieurs personnalités du monde académique, des médias et de la politique ont rehaussé de leur présence cette 6e édition du Forum de Paris dédiée au processus de paix au Moyen-Orient et au débat sur la trilogie « Europe, Etats-Unis et Méditerranée ». Ont été présents notamment, M. Henri Guaino, Conseiller du Président Nicolas Sarkozy, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, le ministre français de la défense, Hervé Morin, M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et Président de la Fondation Euro-Méditerranéene Anna Lindh, l'ancien chef de la diplomatie française et ex-secrétaire général de l’Elysée, Hubert Védrine, l'ancien Conseiller du président Bill Clinton, Robert Malley, ou l'ancien directeur des opérations de la CIA, Jack Devine, M. Daniel Kurtzer, Professeur à Princeton et ancien Ambassadeur des Etats-Unis en Egypte et en Israël.

M. André Azoulay
a prononcé une remarquable allocution dont voici les idée forces :


« L'UPM gagnera en légitimité en inscrivant à son agenda le potentiel de l'Initiative de Paix Arabe
»;
 

« Se mobiliser pour un Etat Palestinien doté de tous les attributs de la souveraineté, de la justice et de la dignité aidera à la mise en place de cette Union et redonnera ses chances à la paix au Moyen-Orient »;

 

« L'Union pour la Méditerranée (UPM) renforcera ses chances et gagnera en légitimité en inscrivant à son agenda le potentiel et les atouts de l'Initiative de Paix Arabe »;

 

« Se mobiliser pour un Etat Palestinien doté de tous les attributs de la souveraineté, de la justice et de la dignité aidera à la mise en place de cette Union et redonnera ses chances à la paix au Moyen-Orient »;

 

« La lucidité, le réalisme et la maturité des sociétés civiles euro-méditerranéennes qui contrastent avec la frilosité institutionnelle et politique qui souvent caractérise en Europe le traitement de la paix au Moyen-Orient »;

 

« La centralité du dossier palestinien pour la paix dans le monde et pour la sécurité des Américains »;

 

« Les atouts décisifs qui résulteraient pour la paix d'une convergence objective entre cette nouvelle approche américaine, un engagement plus marqué de l'Europe dans la même direction et une prise en compte réelle et significative de l'Initiative de Paix Arabe ».

Publié dans Verbatim

Commenter cet article