Presse à graisser

Publié le par Karim El Maghribi

Le quotidien casablancais Al Khabar publie dans son édition d’aujourd’hui  la liste des journaux et magazines  marocains qui bénéficient de l’aide de l’Etat. Les titres dits « indépendants » ou « privés » caracolent en pole position  de la presse la mieux graissée. Hit parade selon l’importance croissante du subside :

*2 MDH : Al Ahdat Al Maghribya, Assabah, Al Massae , L’Opinion (Parti de l’Istiqlal), Le Matin du Sahara (titre officieusement étatique) ;

*1.8 MDH :  Al Alam (Istiqlal), Al Itihad Al Ichtiraki (USFP),  L’Economiste, Aujourd’hui Le Maroc ;

*1.4 MDH : Al Ayam, La Vie économique, Tel Quel, Maroc Hebdo ;

*1.1 MDH : Al Bayane (PPS), Bayane Al Yaoum (PPS) , Rissalat Al Oumma (UC),  Attajdid (MUR, proche PJD), Libération (USFP), Assahra Al Maghribya (titre officieusement étatique), Annahar Al Maghribya , Al Haraka (MP), Al Monaataf (FFD) ;

*700.000 DH : Challenge Hebdo, Nouvelle Tribune, Le Reporter ;

*600.000 DH : Finances News ;

*400.000 DH : Al Watan Al An, Assdae, Al Mountakhab, Achourouk, Al Jadid, La Vérité ;

*300.000 DH: Lalla Fatéma, Nissae Al Maghrib, Femmes du Maroc (Nissae Al Maghrib, version arabe), Version Homme, Economie et Entreprise ;

*200.000 DH : Al Michaal, Al Alam Arryadi, Al Alam Al Amazighi, Al Mouchahid, Assdae Abda-Doukkala (Les Echos de Abda-Doukkala), Sadae Taounat, Achark, Al Hadath Arryadi, Al Islah Wa Tanmia,  Akhbar Annoujoum (revue s’intéressant à la vie des stars et non des astres, ce serait un désastre), Milfat Tadla (Les Cahiers du Tadla), Le Journal de Tanger, Al Mountadae, Tamuda Tétouan, Fadae Al Hiwar, Achamal 2000, Haqaeq Jihawia, Chabab Al Arab, Assafae, Le Messager de Fès & Meknès etc. d’autres titres dont le nom n’a pas été mentionné : sûrement de grands tirages à l’aura transfrontalière mais qui bénéficient quand même d’une part du  gâteau.

Au milieu de tout ce  bazar (65 titres) où rares sont les méritants (Dieu reconnaîtra les siens) et où il ne manque que le Bulletin officiel, certains  titres ont cessé de paraître sans se faire sevrer comme Al Misbah (Une flamme dure à éteindre) du PJD s’est partagé au titre de 2010 la coquette somme de 43.5 MDH, environ 4 millions d’euros, soit le prix du mariage d'Albert II de Monaco et Charlene Wittstock. Autrement dit rien !

Publié dans Document

Commenter cet article