UPM : Les rôles de la société civile et de la Fondation Anna Lindh confirmés

Publié le par SCSM & Agences

Azoulay3.jpg.gifRéuni le mardi 13 janvier au siège de la Présidence de l’Union Européenne à Bruxelles, le Conseil d’Administration de la Fondation Anna Lindh a finalisé la définition des axes prioritaires de la Fondation pour l’année 2010 en mettant plus particulièrement en relief la « nécessité de renforcer le rôle des sociétés civiles dans le processus d’approfondissement et d’élargissement du partenariat euro-méditerranéen ».

Réuni le mardi 13 janvier au siège de la Présidence de l’Union Européenne à Bruxelles, le Conseil d’Administration de la Fondation Anna Lindh a finalisé la définition des axes prioritaires de la Fondation pour l’année 2010 en mettant plus particulièrement en relief la « nécessité de renforcer le rôle des sociétés civiles dans le processus d’approfondissement et d’élargissement du partenariat euro-méditerranéen ».

S’exprimant en leur qualité de co-Présidents de l’Union pour la Méditerranée, les représentants de la France et de l’Egypte ont souligné à cet égard le caractère unique de la Fondation Anna Lindh qui réunit aujourd’hui un réseau de près de 3000 ONG réparties dans les 43 pays fondateurs de l’U.P.M.

Le représentant de la France, l’Ambassadeur Serge Telle, en charge de l’Union pour la Méditerranée à l’Elysée, a déclaré pour sa part que « la Fondation Anna Lindh pouvait être considérée désormais comme l’un des instruments les plus innovants du processus de l’Union lancé en juillet 2008 à Paris ».

Le Président de la Fondation Anna Lindh, M. André Azoulay, a rappelé dans cette perspective, l’importance et le caractère sans précédent du grand forum que la Fondation organise à Barcelone du 4 au 7 mars 2010 et qui verra la participation exceptionnelle de plusieurs centaines de représentants de la société civile euro-méditerranéenne réunis pour débattre des fondements humains et socio-culturels de l’Union pour la Méditerranée.

M. André Azoulay s’est félicité par ailleurs de la mise en place prochaine à Barcelone du Secrétariat Général de l’UPM avec la nomination de l’Ambassadeur jordanien Ahmed Massadeh au poste de Secrétaire Général.

« L’UPM a maintenant un visage et aura bientôt une adresse et un numéro de téléphone et cela va permettre à la Fondation Anna Lindh d’élargir et d’optimiser sa démarche » a ajouté M. André Azoulay en soulignant le caractère emblématique et porteur de nouvelles promesses de ce Secrétariat Général confié à un pays du Sud, la Jordanie en l’occurrence, qui aura désormais la charge de mener à bon port le processus de construction d’un partenariat euro-méditerranéen revu, élargi et conforté par les objectifs ambitieux que s’est assignée l’Union pour la Méditerranée ».

La Fondation Anna Lindh, créée en 2005, est une institution partagée par les 43 pays de l’Union pour la Méditerranée, opérant un réseau régional de plus de 2400 organismes de la société civile, et mandatée pour œuvrer au rassemblement des peuples comme moyen de promouvoir le dialogue entre les cultures.
Pour plus d’informations, visitez le site de la Fondation sur: www.euromedalex.org
Ce projet est cofinancé par la Commission Européenne.


M. AZOULAY AU CA DU MUCEM
M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et Président de la Fondation Anna Lindh a été coopté lundi 11 janvier dernier au sein du Conseil d'Administration de l'Association de préfiguration du futur grand Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MUCEM), prévu à Marseille (Sud de la France).
Le MUCEM, dont la première pierre a été posée le 30 novembre par le ministre français de la Culture :, M. Fréderic Mitterrand, devra ouvrir ses portes au cours du premier semestre 2013 avec l'ambition de devenir un carrefour et un lieu d'impulsion d'une forte dynamique culturelle à l'échelle euro-méditerranéenne.
Dans le but d'accompagner le chantier de ce grand projet, une Association de préfiguration du Musée réunissant notamment des représentants des collectivités territoriales et partenaires du projet, a été mise en place.
Cette structure bénéficie du concours d'éminentes personnalités du monde culturel, parmi lesquelles M. Azoulay, comme l'a relevé le ministre français de la Culture. Ce choix a été officialisé lundi lors de la réunion, dans la capitale phocéenne, du Conseil d'Administration de l'Association de préfiguration du MUCEM, sous la présidence de M. Yves Aubin de la Messuzière, ambassadeur de France, arabisant et expert reconnu du Monde arabe et de la Méditerranée.
Il s'agira du premier espace vivant et interactif de cette dimension qui a fait le choix d'exprimer la synthèse de tous nos patrimoines, de toutes nos spiritualités et de toutes nos cultures, a déclaré M. André Azoulay, à l'issue de cette réunion. Qualifié de « Musée sans rivages » par ses promoteurs, le MUCEM nécessitera pour sa réalisation un investissement de plus de 150 millions d'Euros et il se développera sur près de 30.000 m2 installés autour et dans le site historique du Fort Saint-Jean à l'entrée du port de Marseille.
L'inauguration du MUCEM sera marquée par deux grandes expositions, l'une intitulée « Noir et Bleu, ou un rêve méditerranéen » pour exprimer les contrastes et la riche complexité du rêve méditerranéen et l'autre appelée « Féminin- Masculin » pour traiter du genre en question entre Europe et Méditerranée. Deux événements pour explorer et comparer les imaginaires euro-méditerranéens dans leur parenté et leur mouvement de différenciation et de rapprochement.


Publié dans Focus

Commenter cet article