Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

16 articles avec flash

Pourquoi le soutien du Maroc aux Saoudiens contre les Houtis relève en fait de la routine

Publié le par Abdelkarim Chankou

Le 26e sommet arabe de Charm El-Cheikh qui a vu l’absence de certains chefs d’Etat et surtout de la Syrie dont l’adhésion été suspendue en novembre 2011 par la Ligue arabe, à cause de la guerre civile dans ce pays, s’est soldée, dimanche 29 mars, par la prise de certaines résolutions dont la plus saillante est celle relative à l’adoption du principe d’une Force militaire qui aura pour missions « l'intervention militaire rapide en vue de faire face aux menaces sur la sécurité des pays arabes et leur souveraineté nationale, y compris les menaces des organisations terroristes, et ce sur la base d'une demande du pays concerné. » Pour ce faire, « les dirigeants arabes ont chargé le Secrétaire général de la Ligue arabe, en coordination avec la présidence du Sommet, de convoquer une équipe de haut niveau, sous la supervision des Chefs d'Etat-major des pays membres, à une réunion dans le mois suivant l'adoption de cette résolution pour étudier les différents aspects de cette question et proposer les mesures d'exécution et les mécanismes d'action ainsi que le budget nécessaire à la création de cette Force militaire commune et sa composition. » Un délai de trois mois est imparti à cette équipe de haut dont fait partie le Maroc niveau pour rendre sa copie en vue de l’adoption de ce projet de Conseil de la défense arabe commune. Le Maroc désigné pour abriter le prochain Sommet arabe en 2016 accueillera-t-il le siège de cette institution de défense commune en cas où elle verrait le jour ? Ou bien ce sera l’Egypte ? Laquelle cherche, visiblement, à reprendre le flambeau du leadership du Monde arabe qu’elle a perdu au lendemain de la signature des accords du Camps David avec Israël en 1979. En attendant de savoir un petit retour sur image : Les Arabes n’en sont pas à leur premier essai de la création d’une force de défense commune. Le 17 juin 1950, ils concluent un Pacte de défense collective et de coopération économique essentiellement pour palier les erreurs de la première guerre de Palestine de 1984-1949. Parmi les 5 organismes prévus par ce pacte, le Conseil de défense commune composé des ministres de la défense et des affaires étrangères des pays membres de la Ligue. Mais ce Conseil dont le siège sera basé à Rabat n’avait jamais fonctionné pour diverses raisons dont le fait que plusieurs Etats membres étaient sous occupation étrangères au moment des faits. « La coopération en matière de défense, qui constituait un objectif de l'organisation, ne s'est pas concrétisée, et le +Pacte de défense collective+ entrée en vigueur en 1952, n'a jamais fonctionné, que ce soit lors de la crise de Suez en 1956 ou des différentes guerres israélo-arabes (1967, 1973). » Pourtant le bâtiment-fantôme qui devant abriter ce Conseil de défense commune existe toujours à Rabat. Un musée en lien aire que personne ne visite. Pis : presque personne n’en connaît l’existence !

Le Maroc désigné pour abriter le prochain Sommet arabe en 2016 accueillera-t-il le siège de cette institution de défense commune en cas où elle verrait le jour ?

Question légitime : le principe de la création de cette Force militaire arabe commune connaîtra-t-il le même échec que celui du mort-né Conseil de défense commune ? Oui est non. Oui ; car cette idée est outre qu’elle est vague dans sa conception n’est nullement contraignante pour les pays membres d’une Ligue arabe sclérosée par les divisions et les contradictions. Non ; car le premier organisme de défense était dirigé contre Israël alors que le second l’est contre le terrorisme intra-arabe et avec la bienveillance de l’Etat hébreu. La preuve en est l’existence avant ce 26e sommet d’une force de dix Etas arabes et musulmans conduits par l’Arabie saoudite (et Washington) qui mène effectivement et de manière inédite des raids aériens sur les positions des Houtis au Yémen. Par ailleurs, cette intervention militaire du Maroc aux côtés de l’Arabie saoudite n’est ni la première en date ni dirigée exclusivement contre les chiites. Mais aussi contre des sunnites. En 1979 des des militaires marocains et français ont intervenu en force à La Mecque pour faire avorter une prise d’otages qui a failli sonner le glas de la famille des al Saoud. La prise d'otages par des fondamentalistes islamistes et opposants à la famille royale saoudienne, de la mosquée Al-Masjid al-Haram, à La Mecque (Arabie saoudite), le 20 novembre 1979. « Le 20 novembre 1979, premier jour de l'an 1 400 (1er Mouharram)* du calendrier musulman, un groupe d'environ 200 fondamentalistes islamistes, composé de Saoudiens et d'Égyptiens étudiants à l'Université islamique de Médine, lourdement armés, prend par la force le contrôle de la mosquée Al-Masjid al-Haram (La Grande Mosquée) à La Mecque. À la tête de cette prise d'otage, qui implique aussi bien des hommes que des femmes, se trouve Juhaiman ibn Muhammad ibn Saif al Utaibi, caporal retraité de la Garde nationale saoudienne qui appartient à une puissante famille sunnite du Najd. » Pour l’anecdote ce sont les Forces spéciales envoyées par feu Hassan II qui ont terminé le boulot, les éléments du GIGN n’avaient pas le droit de pénétrer dans l’enceinte sacrée de la Mosquée car ils n’étaient pas musulmans. De même les interventions militaires marocaines pour défendre les pays du Golfe ne se limitent pas au royaume saoudien, mais englobe aussi d’autres pays comme les Emirats Arabes Unis. « En 1979, le pays de Cheikh Zayed n'est pas encore l'empire technologique et financier d'aujourd'hui mais, déjà, une grande puissance pétrolière au cœur d'une région mouvementée. L'année où Laânigri débarque à Abu Dhabi, le shah d'Iran est renversé, les Soviétiques entrent à Kaboul et la guerre irano-irakienne est déclenchée. Pourquoi dans ce contexte avoir choisi Laânigri ? Hamidou Laânigri [rentrée plus tard au Maroc, le colonel major [appartenant au corps de la gendarmerie royale] sera désigné successivement patron de la DST puis de la DGSN avant de finir sa retraite à la tête du commandement sud des Forces auxiliaires avec le Grande de général de Division] passera finalement dix ans à la cour de Cheikh Zayed. Il veillera personnellement à la mise en place du service de sécurité rapprochée du puissant émir, participera au renforcement de certaines unités militaires émiraties et cooptera plusieurs cadres et techniciens marocains. Là aussi, il garde un contact direct avec le Palais qui le charge de missions spéciales.) Donc cette mise à disposition de l’opération Tempête Décisive de l’escadrille des F15 marocains et leurs pilotes en stationnement aux Emirats arabes unis où il combattaient Daesh aux côtés d’une coalition internationale depuis octobre 2014, n’est que la suite d’une longue tradition de coopération étroite entre le Maroc et l’Arabie saoudite qui tout l’indique est à l’abri des vicissitudes du temps.

(*) Selon la tradition arabe islamique et préislamique on ne fait pas la guerre durant ce mois de Muharram. Mot qui signifie littéralement « interdit ».

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

Les Mutuelles Mercer se trompent sur le nombre de jours feriés au Maroc !

Publié le par lesechos.fr

En plus des grèves sauvages, répétitives et intempestives ainsi que le phénomène de certains fonctionnaires qui arrivent au bureau à 10 ou 11 heures du matin pour en repartir aussitôt, le Maroc se situe largement au dessus de la moyenne mondiale en termes de jours fériés avec 17 jours chômés par année et non pas 14 comme une étude des Mutuelles Mercer l’a souligné et dont nous reproduisons ici un résumé publié par le quotidien français Les Echos (1). Le Maroc est ainsi proche de la triade championne en jours fériés : La Colombie, la Thaïlande et l’Inde. Mais la vérité n’est pas toujours celle qu’on imagine : la Finlande se classe quand-même avec 15 jours ! Tandis qu’avec seulement 8 jours la Hollande est le pays qui en a le moins contre 11 pour la France.

////////////////////////////////////////////////////////////////

Non, la France n'est pas championne des jours fériés (Titre d'origine)

Les Echos | Le 01/10 à 19:15, mis à jour à 19:28

Selon une étude des mutuelles Mercer, la France se classe huitième et dans la moyenne internationale pour les jours fériés.

Halte aux idées reçues. La France, réputée pour les acquis sociaux offerts à ses salariés, n'est pas championne du monde des jours fériés. Elle est même dans la moyenne internationale, avec 11 jours chômés en 2014. Un nombre équivalent à celui de la Croatie, la Suède, la Chine, la Nouvelle Zélande, Singapour, le Canada, le Danemark et l'Italie.

La France se situe ainsi au huitième rang mondial. Les champions sont l'Inde et la Colombie avec 18 jours fériés en 2014. Au bas du classement, le Mexique avec seulement 7 jours chômés cette année.

En Europe, c'est la Finlande qui se montre le pays le plus généreux en nombre de jours fériés (15) suivi par l’Espagne (14) tandis que la Hongrie, le Royaume-Uni et les Pays-Bas sont les pays qui en ont le moins (8).

Au Moyen-Orient et en Afrique, les Emirats Arabes Unis sont moins généreux avec 9 jours fériés. Inversement, le Maroc a une allocation beaucoup plus élevée qui comptabilise 14 jours fériés.

En Amérique du Nord, le Canada est le pays qui offre à ses salariés le plus grand nombre de jours fériés (11), bien que cela varie selon les provinces. Le Gouvernement des Etats-Unis prévoit lui 10 jours fériés fédéraux, mais les employeurs privés ne sont pas obligés de les offrir à leurs salariés.

En Asie, c'est le Vietnam qui propose le moins de jours fériés de la région (10), après la Chine et Singapour qui en comptent 11 chacun.

Comment expliquer ces disparités ? « Lorsque peu de jours de congés sont offerts aux ressortissants, cela est souvent compensé par davantage de jours fériés et vice versa. Par exemple aux Philippines, les salariés disposent d’un minimum légal de 5 jours de vacances, mais de 14 jours fériés », relève Ellyn Karetnick, leader en mobilité internationale au sein de Mercer au Royaume-Uni.

D'autres décident de réduire leurs jours fériés pour attirer les investisseurs en donnant l'image d'une main d'oeuvre productive et disponible. «Le Portugal, par exemple, a pris la mesure radicale de suspendre 4 des 14 jours fériés dans le but d’accroître la productivité et d’envoyer un message à d’éventuels investisseurs », précise Ellyn Karetnick.

En savoir plus

 

(1) Les Mutuelels Mercer ont dû probablement "oublier" que les 1er et 11 Janvier ainsi que le 14 Août ne sont pas chômés au Maroc. Pas rassurant !

Le classement qui place le Maroc dans une fausse position

Le classement qui place le Maroc dans une fausse position

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

7 morts sans ordonnance ou le caractère morbide du chiffre 7

Publié le par Abdelkarim Chankou

http://watermarked.cutcaster.com/cutcaster-photo-100381647-Cartoon-grim-reaper.jpg

J’avoue que je ne suis pas un féru de la numérologie ni un fan de la cartomancie mais certains faits me surprennent par leur caractère métaphysique. Dont l’itérativité du chiffre 7 dans l’information où il est fait d’état de mort d’homme. Accidentelle comme criminelle. Lisez ce qui suit ! La liste n’est pas exhaustive.

Des islamistes nigérians annoncent la mort de sept otages (10 mars 2013), probablement la famille enlevée en février au Nord du  Cameroun ; sept terroristes à Bouzegza-Keddara près de Boumerdès (janvier 2013), sept terroristes avaient été abattus il y a juste un mois dans la localité de Sohane à Blida (février 2009) ; arrestation de sept djihadistes à Tombouctou (février 2013), sept otages français sont toujours détenues quelque part au Nord Mali, sept soldats turcs ont été tués et une soixantaine d'autres blessés aujourd'hui dans l'est de la Turquie dans l'attaque de leur convoi (septembre 2012), sept soldats tués en Afghanistan (juillet 2011), sept soldats yéménites tués dans de violents heurts avec des membres présumés d'Al-Qaïda dans la province d'Abyane (août 2011), sept soldats américains  tués dans la chute d'un hélicoptère dans le sud de l'Afghanistan (août 2012), nouvelle fusillade aux Etats-Unis : sept morts dont le tireur (août 2012), huit morts dont sept enfants dans l'incendie d'un bloc d'appartement à Backnang près de Stuttgart (10 mars 2013), une fusillade fait sept morts dans le nord du Nigeria (janvier 2013), sept morts pour le « Jour de la Révolution » en Egypte (janvier 2013), sept morts dans l’attaque d’une mosquée au Kenya,  à la frontière somalienne (février 2013), les intempéries ont fait sept morts aux Etats-Unis (février 2013), sept morts dans un attentat-suicide à Kidal au Mali (février 2013, L'eau insalubre cause la mort de sept personnes chaque minute dans le monde (10 mars 2013), un violent séisme fait sept morts à Niigata au Japon (juillet 200sept), sept morts et plusieurs blessés dans un accident de circulation sur la route de Buta au Congo Kinshasa (mars 2013), sept morts dans une tuerie à Montauban (mars 2012), sept morts et 22 blessés dans un accident de la route près de Mrirt à Khénifra (janvier 2013), sept morts dans une explosion à Karachi (mars 2013), une explosion dans bus fait sept morts à Nairobi (novembre 2012), sept morts dans des avalanches en Italie (décembre 2009), sept otages étrangers morts lors de l'assaut final à Aïn Amenas (janvier 2013), sept morts dans l'attaque d'un camp militaire d'Abidjan (août 2012), une moto piégée fait sept morts et sept blessés en Colombie (février 2012).

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

Législatives de janvier 2012 : Livni joue son passé d’ancienne espionne du Mossad

Publié le par Abdelkarim Chankou

Livni-Benaissa-Mansouri.jpg

De gauche à droite le 5 juillet 2006 à Paris : Tzipi Livni alors ministre des Affaires étrangères avec son homologue marocain Mohamed Benaïssa, Mohamed Yassine Mansouri  patron de la DGED (service de sécurité extérieure marocain)

 

L'ex-Premier ministre israélien Ehud Olmert et son ancienne ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, ont entamé des négociations pour former un front commun face au chef du gouvernement Benjamin Netanyahu lors des élections législatives du 22 janvier prochain. Eu égard du passé quasi civile de Benyamin Netanyahu qui porte aussi la nationalité américaine, Tzipora Malka Livni serait tentée de mettre en avant son passé d’agent actif du Mossad, entre 1980 et 1984 à Paris, qui n’a pas hésité,  comme elle vient de l’admettre lors d’une interview avec le quotidien Yediot Aharonot, à consentir à des rapports sexuels avec des cibles pour servir l’intérêt général de l’Etat hébreu. Cette preuve de sacrifice de Livni pour l’idéal sioniste, il sera difficile pour Bibi et son chef de la diplomatie Avigdor Liberman (avec lequel il s’est allié également en vue du scrutin législatif de janvier) et son électorat de l’ignorer. Et même si dans le domaine militaire Liberman, le chef de Israël Beitouna, parti extrême droite à majorité russophone, fait un peu mieux que Netanyahu du fait de son bref et modeste passage au sein de l’Armée rouge.

 

Mais les jeux sont curieusement équilibrés. D’un côté Livni avec son passé d’agent actif du Mossad qui s’allie avec son ex-patron Olmert sans vrai passé dans l’armée sinon son service militaire obligatoire au sein d’une petite unité d’infanterie, et de l’autre Liberman avec son bref et vague passage au sein de l’Armée rouge qui s’allie avec son actuel patron Netanyahu dont on ne connait aucun passé militaire excepté son service miliatire obligatoire en 1967, il est surtout un ancien étudiant à MIT (Massachusetts Institute of Technology) . Autre facteur qui pourrait jouer pour Livni, sa foi dans une « paix de braves » avec les Palestiniens.

 

Effectivement ne font la paix que ceux ou celles qui connaissent les atrocités de la guerre pour les avoir vécues. Et rien qu'avec grade de lieutenant à Tsahal, Livni devrait en connaître des guerres ! C’est peut-être pourquoi, en juin 2010, alors chef de l'opposition, elle avait violemment critiqué le Premier ministre Binyamin Netanyahou indiquant qu'une « vision politique exigeait de prendre des décisions difficiles et cela n'arrivera pas si la compréhension qu'un accord avec les Palestiniens n'est pas un cadeau fait aux Arabes mais un intérêt crucial pour l'État d'Israël ». Ce fait d’arme tout en son honneur a séduit jusqu’à dans le Monde arabe. Au Maroc, où elle a été invitée plusieurs fois pour des séminaires internationaux, Livni, qui a cédé la présidence de Kadima en mars 2012 à Shaul Mofaz, séduit au plus haut niveau. Si bien qu’une rumeur sur un collier de diamants qui lui aurait été offert par des amis marocains a fait le buzz sur le web.

 

En bref, Bibi est en danger. Son front commun avec Liberman est déjà menacé suite l’intention du très populaire ministre des Communications et des Affaires sociales (le chouchou de la communauté sépharade), Moshé Kahlon de claquer la porte du Likoud pour fonder son propre parti où les sondages le créditent d’au moins 13 députés. Si cela se produit, la coalition Netanyahu, qui avait 42 députés dans la Knesset dissoute, n’en comptera plus que 30 le 23 janvier, si le comportement des votants demeure le même qu’en 2009, date où Kadima a glané 28 voix contre 27 pour le Likoud sous la conduite de Livni.

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

Prévue aujourd'hui, une rencontre en hommage à Simon Lévy et Mohamed Ferhat reportée

Publié le par albayane.press.ma

Simon.png

Prévue aujourd'hui, une rencontre en hommage à Simon Lévy et Mohamed Ferhat, deux vieux militants du PPS décédés, a été reportée à une date ultérieur, a annoncé  le Bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme.


Ce report est dû à la coïncidence de cette rencontre avec l’engagement du secrétaire général et des camarades ministres qui sont appelés à assister à la cérémonie religieuse commémorant cette année le 13èmeanniversaire du décès de sa Majesté le roi Hassan II, que Dieu ait son âme en sa sainte miséricorde.

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

CAN 2012 : Quand un Renard écrase des Eléphants

Publié le par Karim El Maghribi

http://www.footafrica365.fr/medias/foot/Football365_702x336/Monde/S%C3%A9lections/144045_ZAMBIE_JOIE_120212.jpg

Hervé Renard le sélectionneur français de l’équipe nationale zambienne est un  homme heureux.  Ses poulains viennent de donner une leçon magistrale aux Eléphants ivoiriens, battus aux tirs aux buts (8-7)  après 120 minutes de jeu où l’équipe de Zambie en majorité jeune, le pays avait perdu toute une sélection dans un accident d’avion en 1993, a montré son talent.


Les Chipolopolos méritent largement de remporter leur première Coupe d’Afrique de Football qu’ils ont dédié à leurs aînés disparus dans le crash, et son sélectionneur mérite bien son nom de Renard. Ce dernier, 44 ans, avait joué à l'AS Cannes (1983-1990), au Stade de Vallauris (1991-1997) et au SC Draguignan (1997-1998) avant de reprendre en charge le Onze de la Zambie en novembre 2011. Bravo !

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

Une nouvelle cellule de Hizb u tahrir démantelée au Maroc

Publié le par Abdelkarim Chankou

http://www.hizb-ut-tahrir.org/Images/HTlogo_main.jpg

 

Concomitamment avec la libération, aujourd’hui samedi 04 février, par grâce royale de 458 personnes, dont certaines sont en détention et d'autres en liberté, et parmi lesquelles figurent de nombreux salafistes non impliqués directement dans des crimes de sang, le ministère de l’Intérieur annonce le démantèlement d’une cellule de trois activistes du Hizb u tahrir. Une organisation à «vocation» terroriste qui a été fondée à Amman en Jordanie en 1953par le cheikh Taqiuddin an-Nabhani, d'origine palestinienne.

 

Hizb u tahrir né d’une scission de la confrérie musulmane a des antennes dans le monde entier.

 

Selon les services de sécurité marocains qui sont encore à interroger les prévenus, les membres de cette cellule démantelée « reçoivent des aides de la part d’autres membres dudit Hizb u tahrir établis en Europe. »

 

Rappelons qu’en 2006, trois ans avec la grande rafle dans les milieux salafistes et djihadistes, la police marocaine annonçait l’arrestation de d’une dizaine de membres de la même organisation.

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

Maroc : Le PJD à nos portes !

Publié le par KM

http://jalileloutmani.files.wordpress.com/2011/11/pjd-parti-de-la-justice-et-du-dc3a9veloppement-logo.jpg

Tous les clignotants indiquent que le PJD, parti islamiste marocain, emporterait les élections législatives de demain vendredi 25 Novembre. C'est écrit !


Nous avons attendu exprès et consciemment  la dernière heure avant le vendredi 25/11 pour lancer cette alerte. Honnêteté oblige. Le PJD risque fort de rafler la mise. Certains  signes ne trompent pas.

 

En tout cas espérons que ce parti, s’il arrive au pouvoir, ne fera pas reculer le Maroc au temps où l’on s’éclairait à la lampe d’huile. Amen !

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

Etrange Casa by night !

Publié le par Karim El Maghribi

 

Le samedi  05 novembre vers 18h15, rue Driss Lahrizi à Casablanca. Un groupe de jeunes qui se sont défoncé certainement à la mahia (eau de vie) et qui agitaient des drapeaux espagnols ce dernier jour de fermeture pour 72 heures des débits de boisson de la capitale économique du Maroc, à l'occasion de la fête du mouton, s'est distingué en improvisant une danse hystérique où des mots de cannabis, Raja, Maroc… étaient mêlés.

Casa by night est bien étrange. On n'était pas loin du film Casa Negra de N. Lakhmari.

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

Le Général de Division Hamidou Laanigri victime d'un grave accident de la route

Publié le par Karim El Maghribi

http://www.telquel-online.com/137/images/image_zoom_137.jpg
Le Général de Division Hamidou Laanigri a été victime d'un grave accident de la route aujourd'hui aux environs de Settat rapporte le site goud.ma. L'inspecteur général des Forces auxiliaires (zone nord) et ancien DGSN a été transporté par avion vers 11h30 à l'hôpital Zayd Ibn Soltane de Rabat après un passage à l'hôpital Hassan II de Settat.
Son état est jugé critique et il a été admis en réanimation précise le site.
Celui qui a formé la garde rapprochée du feu Cheikh Zayda Ben Soltane (Président des Emirats Arabes Unis) durant les années 1980, se dirigeait vers Rabat pour participer aux obsèques de SAR Lalla Aïcha  qu'il avait accompagnée personnellement à l'aéroport d'Agadir lors du terrible tremblement de terre de 1960 ( Feue SAR Lalla Aïcha était alors Présidente de l'Entraide nationale) qui a frappé la capitale du Souss. 
Laanigri était qui était à ce moment un simple officier de la gendarmerie royale est oroginaire de Meknès et son rêve d'enfant était de devenir un sapeur pompier !
 
 
Erratum : Inspecteur général des Forces auxiliaires de la zone Sud et non Nord. Réctificatif apporté par l'auteur de la brève.
 

Publié dans Flash

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>